Bienvenue sur le site de la CCFT, la Chambre de Commerce France - Turkménistan !

Le président Berdymoukhamedov avec Gilles Rémy

Riverain de la mer Caspienne, le Turkménistan est un pays doté de ressources minérales, culturelles et humaines exceptionnelles. Un pays qui dès son indépendance s’est ouvert à la présence française et aux entreprises les plus représentatives de notre savoir-faire industriel.

Il est de l’intérêt de la France, de son rayonnement international et de son économie, de renforcer les liens de coopération noués au cours de ces deux dernières décennies. Il est essentiel pour nos entreprises de se renforcer dans ce pays au potentiel considérable.

C’est l’objectif de la Chambre de Commerce France-Turkménistan qui se veut le porte-parole des intérêts communs des milieux d’affaires français.

Gilles Rémy

Président de la CCFT


6-7 mars 2017 : Première visite en France de l’Union des industriels et entrepreneurs du Turkménistan

La CCFT a accueilli en France la première délégation de l’Union des industriels et entrepreneurs du Turkménistan, menée par son président Alexandre Dadaev.

Organisée par la CCFT sur deux jours, cette visite aura permis de rencontrer des représentants et des interlocuteurs correspondant aux centres d’intérêt et aux secteurs d’activités de cette organisation qui représente l’essentiel de l’économie privée du Turkménistan : ADEPTA (Association pour le développement des échanges internationaux de produits et technologies agricoles et agroalimentaires), UIC (Union des industries chimiques), Total, Thalès, Evolen, CIFAL, Monarch Beverages, Ciments Vicat, GE Grids, Ardian, Saberatours...

La délégation a eu des entretiens constructifs avec la CCIP (Chambre de commerce et d’industrie Paris Ile-de-France) et MEDEF International (Mouvement des entreprises de France). Le président de l’Union Alexandre Dadaev a été reçu également au Sénat par le sénateur Yves Pozzo Di Borgo, président du groupe d’amitié sénatorial France-Asie centrale.

Lors de la réception donnée par la CCFT en conclusion de cette visite, Gilles Rémy et Alexandre Dadaev se sont déclarés convaincus que le développement d’un courant affaires diversifié entre les deux pays passera par des relations directes avec les entreprises du secteur privé. Les deux organisations sont convenues de resserrer leurs liens pour soutenir pratiquement l’implantation des entreprises françaises sur le marché turkmène.


Actualité turkmène :


 

Le Turkménistan lance une vaste campagne de lutte contre la corruption

samedi 13 mai 2017

Lors d’une réunion élargie du Cabinet des ministres, hier, le président Berdymoukhamedov a demandé au Conseil national de sécurité de travailler sur un programme destiné à lutter contre la corruption et la fraude.

Au cours de la réunion, le président de la Cour suprême, Beguentch Tchariev, a rendu compte des résultats d’enquêtes qui ont mis à jour des cas graves de corruption et de fraude de la part de responsables de haut niveau, notamment au sein du Parquet général.

Il a également exposé les résultats des investigations menées contre les anciens dirigeants de la construction du complexe chimique de Turkmengaz, ainsi que de l’usine de production d’huile végétale de Baïramali et de la cimenterie de Baharly.

Commission bilatérale turkméno-biélorusse : nouveaux projets en perspective

vendredi 12 mai 2017

La 8e session de la Commission intergouvernementale turkméno-biélorusse pour la coopération économique s’est tenue à Minsk, du 10 au 12 mai. L’un des principaux résultats des négociations est la volonté commune de porter le commerce bilatéral à 500 millions USD.

Pour le coprésident de la Commission, le vice-premier ministre biélorusse Anatoli Kalinine, « cette tâche constitue un vrai défi, mais nous travaillons pour faire avancer notre coopération économique et commerciale jusqu’à atteindre un tel niveau ». Ainsi, en 2016, les échanges de biens entre les deux pays ont dépassé les 120 millions USD. Si l’on y ajoute les services, le total atteint pratiquement 300 millions USD.

L’objectif de 500 millions apparaît ainsi à portée à condition de poursuivre sur la voie précédemment tracée. Au total, depuis le début des échanges entre les deux pays, quelque 90 accords de coopération ont été signés.