lundi, 21 juillet 2014

Le Turkménistan et le Pakistan parlent de projets économiques et du gazoduc TAPI

Chevron et ExxonMobil favoris comme opérateurs du projet TAPI.

Une réunion régulière de la Commission intergouvernementale turkmèno-pakistanaise pour la coopération économique et commerciale doit se tenir à Islamabad début août.

Ce sujet a été abordé lors de rencontre qui s’est déroulée hier au ministère des Affaires étrangères du Turkménistan avec l’ambassadeur du Pakistan, Tassaduq Hussain, qui termine en ce moment son service diplomatique à Achgabat et vient de faire une visite d’adieux au président Berdymoukhamedov.

La conversation a porté sur les projets économiques en cours, mais surtout sur la construction du gazoduc TAPI (Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde) qui doit permettre de livrer du pétrole turkmène dans l’ensemble de l’Asie du Sud et, dans le futur, vers le Sud-Est asiatique. L’ambassadeur a confirmé l’importance du projet pour le gouvernement du Pakistan, dans l’intérêt de toute la région.

Pour Achgabat, le gazoduc doit être construit en 2015, conformément à l’accord signé en 2010 par les États participants. L’ouvrage, d’une capacité de 33 milliards de m3 de gaz par an et d’une longueur de 1 735 km, sera essentiellement approvisionné par le gisement turkmène de Galkynych.

Les quatre pays concernés ont signé un accord opérationnel du gazoduc qui prévoit les principaux arrangements commerciaux du projet. Un opérateur doit être désigné prochainement. Actuellement, deux sociétés américaines sont en tête de liste : Chevron et ExxonMobil.