mercredi, 14 juin 2017

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres au Turkménistan

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres et le président Gourbangouly BerdymoukhamedovEn tournée en Asie centrale, le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a effectué, le 13 juin, une visite de travail au Turkménistan qui coïncide avec le 25e anniversaire de l’entrée du pays à l’ONU. Il a été reçu par le président Berdymoukhamedov avec qui il a eu un dialogue franc et approfondi,

Au cours de leur entretien, le président et le secrétaire général ont échangé leurs vues sur la situation internationale et les grands problèmes du moment, avant d’en venir aux questions plus spécifiques liées aux couloirs de transport et de transit et à l’énergie, domaines qui revêtent une importance capitale à leurs yeux. Ils ont également abordé la lutte contre le terrorisme et les problèmes de développement durable.

Lors de la conférence de presse qui a suivi les pourparlers, le président Berdymoukhamedov s’est félicité d’avoir obtenu la compréhension et le soutien du secrétaire général sur les plans du gouvernement turkmène relatifs à tous les sujets abordés. Le chef de l’État s’est dit persuadé que cette rencontre aura une influence positive sur les affaires de la région. Il a également précisé que pour le Turkménistan, le partenariat avec les Nations unies est un choix stratégique conscient et le cœur de sa politique extérieure.

De son côté, le secrétaire général Guterres s’est dit attaché à maintenir le haut niveau de coopération qui a été précédemment atteint entre son organisation et le Turkménistan dont il apprécie particulièrement le statut de neutralité, notamment au cœur d’une région dont certains pays, comme l’Afghanistan, traversent des problèmes graves. À ce propos, le soutien économique et social d’Achgabat à Kaboul et l’offre du gouvernement turkmène d’offrir une plateforme pour des négociations de paix sont hautement appréciés par les instances onusiennes.

Les parties ont également souligné leur attachement au principe de règlement de tous les conflits en application des règles internationales et de la charte des Nations unies. Quant à la garantie d’un accès sûr et constant des ressources énergétiques aux marchés mondiaux, elle contribue non seulement au développement, mais aussi permet d’éviter des conflits.

À l’issue de ses entretiens avec le chef de l’État turkmène, M. Guterres a présidé une réunion entre l’ONU et les pays d’Asie centrale. Consacrée à la lutte contre le terrorisme, elle s’est tenue au niveau des ministres des Affaires étrangères. Puis, avant de clore son séjour au Turkménistan, le secrétaire général a visité le nouveau complexe de bâtiments qui abrite le siège des organisations onusiennes à Achgabat.