mercredi, 01 août 2018

La situation du secteur des transports au Turkménistan

Selon le Comité national des statistiques, avec 257,3 millions de tonnes de fret transportées entre janvier et juin 2018, le secteur du transport de marchandises du Turkménistan a amélioré de 1,2 % le résultat obtenu pendant la même période en 2017. En ce qui concerne le transport de voyageurs, le volume atteint au cours du premier semestre a été de 509,1 millions de personnes, en augmentation de 1,1 %. Cependant, en chiffre d’affaires, le secteur du fret a augmenté de 6,6 % et celui des passagers de 3,1 %.

Transport routier

Le volume des services de transport fournis par les entreprises dépendant du ministère des Transports routiers a augmenté de 22,7 au cours de la période. Cette augmentation importante s’explique par l’achat d’autocars modernes des marques Iran Khodro, PAZ-32054, Hyundai Universe Luxury, Hyundai New Super Aero City, Yutong et Toyota Hiace.

L’effort de modernisation s’est traduit par l’ouverture de nouvelles lignes routières de transport de voyageurs, aussi bien pour la desserte les villes et leur banlieue que pour les liaisons interurbaines. Au total, 619 lignes régulières sont en service dans le pays. La ville d’Achgabat compte 67 lignes urbaines, 25 suburbaines et 10 interurbaines. Ces chiffres sont respectivement de 18, 50 et 17 pour la province d’Akhal ; de 19, 23 et 32 pour celle de Balkan ; de 16, 100 et 8 pour Daşoguz ; de 30, 78 et 14 pour Lebap ; et, enfin, de 18, 83 et 11 pour Mary.

Pout tenir compte de l’augmentation des lignes et de leur fréquentation, des gares routières modernes, confortables et disposant de tous les services utiles vont être construites dans les villes de Türkmenabat, Daşoguz, Mary et Balkanabat.

Quant au service des taxis, à Achgabat, de nouveaux véhicules Hyundai Elantra et Toyota Corolla ont été mis en service cette année et un système de commande immédiate et de réservation par Internet a été mis en place. À cette fin, les véhicules ont été équipés de tablettes numériques.

Dans le but d’améliorer l’efficacité des couloirs internationaux de transport et de transit et de préparer la création d’un centre de transport et de logistique du Turkménistan, une commission interministérielle a été créée en application d’un décret présidentiel. C’est également dans cette optique que la création d’un ensemble d’entreprises de camionnage et d’un centre de formation de chauffeurs routiers sont en cours le long de l’autoroute Achgabat-Daşoguz.

Transport ferroviaire

Néanmoins, le transport ferroviaire de fret et de voyageurs occupe toujours une place prépondérante et demeure un facteur déterminant du développement de l’économie nationale. C’est par train que s’effectue l’essentiel du transport de marchandises en vrac, telles que le pétrole et les produits pétroliers, les matériaux de construction, sans oublier le transit des marchandises à travers le pays. Au cours du premier semestre 2018, les revenus des entreprises du service ferroviaire ont augmenté de 9,2 % par rapport à la même période de 2017.

Au cours des dernières années, pour le transport des passagers, le Turkménistan a acheté à la Chine 425 voitures de chemin de fer (notamment des voitures-lits et des voitures-couchettes) qui répondent aux normes les plus modernes. Dans le même temps, les services de billetterie se sont informatisés et les gares commencent à être équipées de bornes automatiques pour l’achat et la délivrance des titres de transport.

Transport maritime

Cependant, la croissance la plus dynamique dans le domaine du transport de passagers a été obtenue par le service d’État des transports maritimes et fluviaux : au cours des six premiers mois de 2018, le chiffre d’affaires du secteur a augmenté de 72,7 %. Le transport des passagers et des véhicules est notamment assuré par deux ferries RO-PAX dernier cri, le Berkarar et le Bagtyar, construits par un chantier naval croate.

La mise en service d’un nouveau Port maritime international de Türkmenbaşy, qui doit devenir un maillon important des infrastructures de transport modernes et instaurer une coopération économique et commerciale entre les pays de la région, a fortement stimulé le développement du complexe de transport intérieur. Les pays d’Europe et d’Asie peuvent désormais optimiser leurs flux de transport au travers de la région d’Asie centrale et du Caucase à travers le Turkménistan.

Transport aérien

Dans le transport aérien, le nombre de compagnies aériennes étrangères qui signent des accords avec l’aéroport international Türkmenbaşy d’Achgabat pour des escales techniques d’avions-cargos, ainsi que pour leur ravitaillement et la maintenance au sol est en augmentation. Parmi eux, on compte la société luxembourgeoise Cargolux Airlines Intenational, la compagnie slovaque Air Cargo Global, l’American Air Trans Cargo, l’Emirates Jetex Flight Support, les compagnies russes Volga-Dnepr Airlines et Avion Aero, et d’autres.

Au premier semestre de 2018, 426 atterrissages techniques d’avions étrangers ont été effectués à l’aéroport international d’Achgabat. Actuellement, il dessert en moyenne 8 vols réguliers de passagers par jour et permet les escales techniques de trois avions étrangers.