jeudi, 22 novembre 2018

Succès à Achgabat pour la Conférence internationale « OGT 2018 »

Chaque année, la Conférence internationale « Oil and Gas of Turkmenistan » représente l’occasion de faire le point sur la situation dans le secteur des hydrocarbures de ce grand pays producteur et d’attirer les investissements étrangers et les technologies modernes au grand profit de son complexe énergétique. Pour son édition de 2018, la 23e de son histoire, cette manifestation qui s’est tenue les 20 et 21 novembre, a encore une fois rempli ses objectifs en attirant près de 500 participants – entreprises, professionnels, hauts fonctionnaires – en provenance d’une cinquantaine pays.

Cette année, la session inaugurale a été ouverte par Jürgen Krahn, le directeur général de CIFAL, co-organisateur de l’événement, aux côtés du directeur général de Türkmennebit (Turkmenoil). M. Krahn a également présidé la table ronde consacrée à l’analyse et aux tendances du marché des hydrocarbures.

Deux partenaires importants de CIFAL ont fait des présentations remarquées aux cours de la conférence : ILF sur le gazoduc TAPI et sur la question du gaz associé ; et Thales Alenia Space sur l’utilisation des satellites dans l’observation de la production et du transport des hydrocarbures.

Parmi les entreprises participantes figuraient aussi Petronas, Dragon Oil, CNPC International, British Petroleum, Hyundai Engineering Co. Ltd, Areti International Group, Shell, Total, Tatneft, Exxon Mobil, Schlumberger, KPMG, Eni, Gap İnşaat, Lukoil et beaucoup d’autres. On notait aussi la participation de banques comme la BERD, la Banque asiatique pour le développement et le Crédit Suisse.

Au cours de la séance plénière, les intervenants ont présenté des rapports sur les perspectives de développement des industries pétrolière et gazière internationales, régionales et turkmènes. Les débats ont également porté sur formation de la stratégie future du pays, à partir des tendances des marchés du pétrole et des produits gaziers.

La session consacrée au projet de gazoduc Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde (TAPI) a permis de faire le point sur ce projet majeur qui constitue une nouvelle étape dans la mise en œuvre de la stratégie énergétique du Turkménistan, dont les deux directions essentielles sont la modernisation du complexe énergétique du pays et la création d’un système diversifié de transport de l’énergie vers les marchés mondiaux. En plus du représentant d’ILF Consulting Engineers, partenaire de CIFAL, ceux des entreprises TAPI Pipeline Company, Allen & Overy, Portland, ainsi que de la Vnechekonombank du Turkménistan, sont intervenus pour rendre compte de l’avancement des travaux et des perspectives du projet.

Il a notamment été souligné que le Turkménistan, en préservant ses relations traditionnelles dans ce domaine stratégique, a développé de façon significative son dialogue énergétique direct avec de nouveaux partenaires étrangers en établissant des contacts étroits avec les principales entreprises pétrogazières et les institutions financières mondiales. Grâce à ses réserves abondantes en gaz naturel (les quatrièmes de la planète), le Turkménistan est en mesure de garantir un approvisionnement constant sur toutes les routes envisagées, ce qui nourrit la demande sur les marchés mondiaux.

Parallèlement à la conférence se tient traditionnellement une exposition qui permet aux entreprises participantes d’exposer leurs produits et services. Cette année, plus de 50 entreprises d’une trentaine de pays ont ouvert des stands dans le centre d’exposition de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Achgabat.

Les exposants n’ont pas seulement la possibilité de présenter leurs productions phares dans les domaines de l’exploration, de la production, du transport et du traitement des hydrocarbures, comme les forages en profondeur, l’exploration marine, la construction d’infrastructures côtières, la modernisation et la construction de pipelines, en augmentant la capacité pour le traitement de pétrole et du gaz. Ils peuvent aussi mettre l’accent sur leurs innovations écologiques et leurs développements prometteurs dans le domaine des sources d’énergie renouvelables.

Bien entendu, les deux journées de la manifestation ont permis la tenue de nombreuses réunions d’affaires entre les représentants des entreprises étrangères et les responsables du complexe de pétrole et du gaz du Turkménistan.