samedi, 13 septembre 2014

Problèmes de l’industrie textile turkmène

Lors de la réunion du Cabinet des ministres qui s’est tenue hier, le président Berdymoukhamedov a signé un décret nommant Tachmammet Gurbanmammedov au poste de ministre de l’Industrie textile du Turkménistan.

En évoquant cette nomination, le président a exprimé son mécontentement à l’égard de son prédécesseur, l’ancien ministre Saparmourat Batyrov. « Les entreprises de l’industrie textile produisent des marchandises qui sont beaucoup demandées, mais la réalisation ne suit pas », a-t-il déclaré.

Selon le président, le problème vient notamment du manque d’efficacité des services du ministère dans la réalisation d’études de marché et la commercialisation des biens produits. Par ailleurs, « aucun travail n’est accompli pour la modernisation des entreprises textiles et l’équipement de beaucoup d’entre elles est à présent obsolète », précise le président

Il a également constaté que le travail de formation des spécialistes nécessaires pour faire tourner convenablement cette industrie n’est pas fait non plus.

En 2013, la branche de production textile se composait de 74 entreprises et groupes d’entreprises qui peuvent produire jusqu’à 177 000 tonnes de fils divers, 186 millions de mètres carrés de tissus différents et 80 millions de tricots et vêtements par an.

Une part essentielle des biens produits est exportée vers les États-Unis, le Canada, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie, l’Italie, la Turquie, la Chine et l’Ukraine. Des sociétés comme Puma, Bershka, Nautika, Sara Lee, WalMart, JC Penney et d’autres comptent parmi les clients des industries textiles du Turkménistan.