mercredi, 16 janvier 2019

Nouvelles directives pour le Plan septennal de développement du Turkménistan

Lors d’une réunion spéciale du Cabinet des ministres convoquée pour se pencher sur la réalisation du Plan septennal en cours, le président Berdymoukhamedov a donné de nouvelles directives pour la finalisation de sa version définitive qui ne couvrira pas la période 2018-2024, comme il était précédemment prévu, mais 2019-2025.

La réunion s’est tenue en présence de vice-présidents du Cabinet chargés des secteurs concernés par le document : Gochmyrat Mouradov (économie et finances), Akyniïaz Agamouradov (éducation, science, santé et tourisme), Tchary Gylyjov (commerce), Dadebey Amangueldiïev (construction et énergie), Essenmyrat Orazgueldiev (agriculture).

Le président a appelé les participants à approfondir leur contribution au Plan dans leurs secteurs respectifs selon les lignes nouvellement fixées.

Dans le domaine de l’économie et des finances, la tâche principale est de maintenir le rythme du développement durable dans tous les secteurs économiques. Pour cela, en plus des mesures déjà prises, il convient de réaliser les projets régionaux et internationaux d’importance, notamment pendant la période de transition vers l’économie de marché. La privatisation de la propriété d’État doit être poursuivie.

En matière d’éducation, de science, de santé et de tourisme, le progrès scientifique et technique revêt une importance capitale dans les plans de développement national. Les scientifiques et les responsables de la production doivent travailler de concert pour l’introduction d’innovations et des solutions d’ingénierie de pointe.

Dans le commerce, la population doit être approvisionnée de manière abondante et sans interruption. Il convient de mettre l’accent sur la politique de remplacement des importations et de promotion des exportations. Le secteur privé doit avoir la possibilité d’exploiter tout son potentiel. Dans le cadre international, les possibilités commerciales avec les pays étrangers doivent être étudiées avec soin. La composante analytique dans le domaine des études de marketing doit être renforcée.

Dans la nouvelle version du Plan de développement, le secteur de la construction et de l’énergie doit renforcer la couverture des villes et des villages par des infrastructures modernes. Pour cela, la priorité est d’encourager les industries de construction locales et la production de matériels dans le domaine du bâtiment et des travaux publics.

Enfin, dans le domaine agricole, le rôle de la science et de technologie doit être renforcé. Le développement de l’agriculture doit se faire en tenant compte des impératifs de préservation de l’environnement. Il incombe également aux responsables du secteur de promouvoir les initiatives du Turkménistan dans le domaine de la « diplomatie de l’eau ».

D’autres réunions du même type sont prévues pour couvrir les secteurs restants. Le Plan de développement révisé sera présenté lors d’une prochaine réunion plénière du Cabinet des ministres.