lundi, 28 janvier 2019

Reprise prochaine des exportations de pétrole turkmène par la Russie

À partir de février 2019, le Turkménistan va reprendre ses exportations de pétrole par la Russie. Le brut sera acheminé par mer jusqu’au port de Makhatchkala, au Daghestan russe, où il sera pompé par l’oléoduc du Caucase du Nord jusqu’à Novorossiïsk sur la mer Noire.

Le transit via la Russie avait été arrêté en 2016 et, depuis lors, le pays exportait la totalité de son pétrole brut via le port de Bakou et l’oléoduc BTC (Bakou-Tbilissi-Ceyhan) jusqu’au port turc de Ceyhan, en Méditerranée.

Ce sont 200 000 tonnes de pétrole brut par mois qui seraient ainsi ajoutées au système russe Transneft. Selon certaines sources, citées par l’agence azerbaïdjanaise Trend, le négociant Vitol aurait déjà commencé à expédier le pétrole turkmène au port de Makhatchkala.

Cette reprise du transit par l’oléoduc russe fait suite au réchauffement des relations entre Moscou et Achgabat et leurs deux présidents, Vladimir Poutine et Gourbangouly Berdymoukhamedov. La Russie, qui était autrefois le plus gros acheteur de gaz turkmène, avait suspendu ses achats en 2016. En conséquence, le Turkménistan avait arrêté le transit de son brut pour adopter le nouvel itinéraire via Bakou.

Les opérateurs azerbaïdjanais considèrent que le retour à la route russe risque de faire chuter les exportations via Bakou et de réduire notablement le transit pétrolier par le port turc de Ceyhan. La qualité du mélange azerbaïdjanais qui transite par le BTC serait également réduite en raison de la diminution de la part de brut turkmène, considéré de haute qualité parce que léger avec une faible teneur en soufre.

Les négociants considèrent, toujours selon Trend, que les livraisons turkmènes pour le BTC pourraient se tarir complètement dans les mois prochains. Cependant, les responsables de société pétrolière azerbaïdjanaise SOCAR – qui exploite le BTC – considèrent qu’il y a peu de risques de détérioration de la qualité du mélange et qu’un équilibre entre le transit du brut turkmène par Bakou et Makhatchkala sera trouvé.