vendredi, 15 février 2019

L’Allemagne s’engage au Turkménistan

La grande salle de conférences du siège de la Deutsche Bank, à Berlin, a accueilli un forum d’affaires germano-turkmène qui a permis aux hommes d’affaires allemands de se familiariser avec la situation au Turkménistan pour envisager de nouvelles relations commerciales et économiques en diversifiant celles qui existent déjà.

Au cours des rencontres et des tables rondes, la délégation turkmène a pu fournir à ses partenaires allemands des informations détaillées sur les principales orientations du développement de l’économie du Turkménistan. Les conversations étaient appuyées par une exposition d’articles et produits de fabrication turkmène. Les principales entreprises publiques et privées du pays étaient représentées et leurs stands ont attiré l’attention des participants aux sessions et du public de la capitale allemande.

La partie allemande était représentée par de hauts responsables des ministères fédéraux des Affaires étrangères, de l’Économie, de l’Énergie et de l’Agriculture. La GIZ (l’Agence allemande de coopération internationale), l’Association est-européenne pour la promotion des affaires, l’Office de l’économie allemande en Asie centrale, la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Allemagne et près de 70 entreprises ont également participé au forum. Parmi elles, des sociétés qui entretiennent des relations de long terme avec le Turkménistan comme Siemens AG, Claas Global Sales GmbH, John Deere Walldorf GmbH & Co ou encore Umax Trade GmbH.

Du côté turkmène, on notait la présence de représentants des ministères de l’Agriculture et de la Protection de l’environnement, de l’Énergie, de la Finance et de l’Économie, de l’Industrie textile, de la Santé et de l’Industrie médicale. Les consortiums Turkmengaz et Turkmenkhimiïa, la Banque d’État pour les Relations économiques extérieures, l’Université des sciences agricoles ainsi que celle du pétrole et du gaz, le Port international de Türkmenbaşy et l’Union des Industriels et Entrepreneurs étaient également représentés.

Au cours des débats, une attention particulière a été portée au potentiel innovateur de certains pôles de l’économie turkmène et aux conditions particulièrement favorables d’activité pour les entreprises étrangères. Les facteurs importants de l’attractivité du pays sont la stabilité politique, la démocratisation, la privatisation des entreprises d’État, le renforcement de l’État de droit, la création d’un système de contrôle financier et l’amélioration du secteur bancaire et des assurances.

L’un des avantages du Turkménistan est qu’il conduit de grands projets dans le domaine de l’énergie, comme la réalisation du gazoduc TAPI et la construction d’entreprises de traitement de gaz naturel pour produire de fibres ou de carburants synthétiques, qui peuvent ouvrir de nouveaux débouchés aux entreprises allemandes spécialisées dans les équipements pour l’industrie pétrolière et gazière.

Dans le cadre du forum, la société Umax Trade GmbH a signé deux protocoles d’entente avec le Turkménistan, l’un avec le ministère de l’Agriculture et de la Protection de l’environnement, et l’autre avec l’Université d’État S. Niïazov des sciences agricoles. L’Union des Industriels et Entrepreneurs a également conclu plusieurs accords avec des entreprises allemandes.

En marge du forum, des membres de la délégation turkmène ont participé à une rencontre avec Hans-Joachim Fuchtel, secrétaire d’État au Ministère fédéral de l’Alimentation et de l’Agriculture. Les parties ont souligné l’importance des relations économiques fructueuses qui existent entre les deux pays et évoqué de nouveaux investissements dans des projets innovateurs pour l’agriculture.