mardi, 02 avril 2019

Délégation turkmène au Japon – résultats

Lors de la récente réunion du Cabinet des ministres, le vice-président et ministre des Affaires étrangères Rachid Meredov a rendu compte des résultats de la visite de travail effectuée au Japon, du 24 au 28 mars par une délégation turkmène conduite par le président du groupe d’amitié interparlementaire turkméno-nippon et vice-gouverneur de la province d’Akhal, Serdar Berdymoukhamedov.

Il s’agissait avant tout de participer à une réunion du groupe de travail sur la coopération économique entre les deux pays au cours de laquelle ont été abordées de nombreuses questions liées à la coopération dans le domaine industriel, notamment dans les hydrocarbures et les produits chimiques. L’un des principaux points abordés a été le développement des gisements gaziers, notamment celui de Galkynych. Mais les autres projets communs n’ont pas été oubliés.

La partie japonaise était représentée par des responsables du ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie, de la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC), de l’Agence d’assurances des exportations et des investissements (NEXI) et des patrons de grandes entreprises japonaises.

La délégation turkmène a également été reçue par le coprésident et les membres japonais du Comité conjoint pour la coopération économique. Satisfaits des projets en cours et en préparation, ces derniers ont souligné la nécessité de trouver de nouveaux domaines de coopération. À cet égard, les parties se préparent pour la 13e réunion de ce Comité qui se tiendra les 23 et 24 mai à Achgabat.

Les visiteurs ont eu également plusieurs rencontres avec des chefs des entreprises qui participent directement à la réalisation de projets au Turkménistan. C’est le cas de Kawasaki qui prévoit la prochaine mise en service de l’usine GTG (Gas to Gasoline) d’Ovadan-Depe et a proposé des idées pertinentes pour la construction de la deuxième étape de cette usine.

Des négociations ont également eu lieu avec la corporation Sojitz (projet d’usine d’engrais phosphatés à Turkmenabat), avec Mitsubishi (projet d’usine d’ammoniac et d’urée), mais aussi avec les sociétés Itochu, Highchem, Sumitomo sur l’exportation d’essence et de produits chimiques turkmènes.

Les sujets clés de l’agriculture et de la gestion de l’eau ont également été abordés lors de réunions au ministère de l’Environnement et à l’Agence japonaise de coopération internationale. Ainsi, l’expérience des partenaires japonais dans la prévention des coulées de boue a été étudiée. D’autres rencontres ont été organisées avec des dirigeants d’entreprises, comme Marubeni et Komatsu, intéressées par une coopération dans le domaine des technologies de purification de l’eau.

Le développement de la coopération dans le secteur financier et bancaire n’a pas été oublié et des consultations séparées ont également eu lieu avec les représentants du ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie, de la JBIC et de la (NEXI).

Le partenariat dans le domaine des transports – notamment l’établissement d’une ligne aérienne directe entre les deux pays et l’importation de voitures japonaises au Turkménistan – a également été discuté avec le directeur du Bureau de l’aviation civile, le président de l’Association des agences de voyages et un haut responsable du conglomérat industriel Sumitomo.

Ces réunions ont permis la signature d’un certain nombre de documents bilatéraux :

— protocole sur la mise en valeur du gisement gazier de Galkynych ;

— mémorandum d’accord entre la société Sumitomo et la corporation d’État Turkmengaz ;

— complément à l’accord-cadre de 2018, relatif à la construction d’une usine de production d’engrais phosphatés, entre la corporation d’État Turkmenkhimiïa et la Sojitz Corporation ;

— protocole d’accord sur l’achat d’équipements d’excavation Komatsu ;

— protocole d’entente sur le renforcement de la coopération dans le domaine du tourisme et des transports ;

— protocole de négociation avec Sumitomo Corporation.

La délégation turkmène a également rencontré le président de la Chambre des représentants du Parlement japonais pour discuter des questions de coopération interparlementaire. Au ministère nippon des Affaires étrangères, les questions du développement des relations dans les domaines politique et diplomatique ont été abordées. Les parties ont souligné l’importance du « Dialogue Asie centrale-Japon » ainsi que celle d’un partenariat constructif entre leurs deux pays au sein des organisations internationales, notamment les Nations unies.