vendredi, 05 avril 2019

Le point sur la coopération entre le Turkménistan et les agences des Nations unies

La coopération entre le Turkménistan et les Nations unies – et ses différentes agences – a franchi une nouvelle étape avec la signature, au Parlement turkmène, d’un ensemble de documents et de programmes destinés à garantir le respect des obligations internationales du Turkménistan notamment dans le domaine des droits de l’homme et de l’égalité des sexes.

À la suite de cet événement, une réunion d’information a eu lieu dans les locaux du ministère des Affaires étrangères à Achgabat. Destinée aux médias nationaux et internationaux, ainsi qu’aux attachés de presse des ambassades et des organisations internationales accréditées dans le pays, ce briefing était consacré aux relations entre le Turkménistan et l’ONU et à l’explication des différents documents bilatéraux signés.

Les participants ont ainsi pu écouter les interventions des représentants du ministère des Affaires étrangères turkmène, de la coordonnatrice permanente des Nations Unies au Turkménistan, Elena Panova, de la représentante dans le pays du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Natia Natsvlichvili, de l’envoyée de l’UNICEF, Shaheen Nilofer, et de la représentante du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) au Turkménistan, au Kazakhstan et au Kirghizistan, Giulia Valesse.

Les différentes prises de parole ont mis en relief l’importance pour le Turkménistan du partenariat stratégique avec l’ONU. Il s’agit d’un élément majeur de sa politique de neutralité et le pivot de sa diplomatie dans la mesure où les Nations unies assument un rôle éminent dans la préservation de l’ordre international fondé sur les principes de respect mutuel, d’égalité et de dialogue pacifique entre les nations.

Les intervenants ont également souligné que le partenariat stratégique repose sur la convergence des objectifs à long terme du Turkménistan et de l’ONU, principalement dans le contexte de la construction de relations intergouvernementales stables et harmonieuses en Asie centrale. Ils ont mis l’accent sur l’importance de la signature de documents bilatéraux entre le Turkménistan et les agences spécialisées des Nations unies, preuve de la participation du pays aux réformes de portée internationale qui assurent la cohérence de sa croissance économique et sociale.

Voici la liste des documents signés :

— Plan de travail commun pour 2019 destiné à la poursuite de la mise en œuvre du « Plan d’action national du Turkménistan pour la promotion des droits de l’homme 2016-2020 », signé entre l’Institut de l’État, du droit et la démocratie du Turkménistan et le bureau du représentant du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Turkménistan.

— Plan de travail commun pour 2019 sur le projet « Soutien aux foyers de résilience au changement climatique dans les zones agricoles du Turkménistan exposées à la sécheresse », signé entre le ministère de l’Agriculture et de la Protection de la nature du Turkménistan et le bureau du représentant du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à Turkménistan.

— Plan de travail commun pour 2019 sur le projet « Soutien au renforcement du système et des mécanismes visant à promouvoir l’égalité des sexes », signé entre le Parlement du Turkménistan (Mejlis) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au Turkménistan.

— Plan de travail commun pour 2019 sur le projet « Soutien au renforcement du système et des mécanismes visant à promouvoir l’égalité des sexes », signé entre l’Institut d’État, droit et démocratie du Turkménistan et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au Turkménistan.

— Programme de coopération 2016-2020 et Plan d’action glissant « Partenariats pour les droits de l’enfant » entre le Comité d’État du Turkménistan pour la télévision, la radiodiffusion et la cinématographie, le Conseil central de l’Union des femmes du Turkménistan et le Bureau de représentation de l’UNICEF au Turkménistan.

Parallèlement à ces événements, une délégation du bureau pour l’Asie centrale du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme dirigée par le représentant régional Richard Komenda, en visite de travail à Achgabat, a été reçue au ministère des Affaires étrangères turkmène. Les parties ont abordé les moyens de perfectionner les mécanismes de travail conjoint dans le domaine de la coopération en matière de droits de l’homme.