jeudi, 16 mai 2019

Les experts de la Communauté des États indépendants se réunissent à Achgabat

En 2019, le Turkménistan assure la présidence tournante de la Communauté des États indépendants (CEI) et plusieurs événements importants de haut niveau se dérouleront sur son sol, notamment le conseil des chefs de gouvernement, fin mai, et le sommet des chefs d’État, en octobre. Dans ce cadre, deux événements importants se sont déroulés à Achgabat, le 15 mai : le 14e Forum des milieux scientifiques et créatifs de la CEI et la réunion du Conseil de coordination des pays de la CEI sur les semences.

Le forum scientifique a réuni plus de 200 délégués en provenance d’Arménie, d’Azerbaïdjan, de Biélorussie, du Kazakhstan, du Kirghizistan, de Moldavie, d’Ouzbékistan, de Russie, du Tadjikistan et, bien sûr, du Turkménistan. Le thème de cette année était : « L’Espace social commun de la Communauté : dialogue dans le domaine de la culture, de la science et de l’éducation ».

Au cours des séances plénières et des réunions spécialisées, des scientifiques, des éducateurs et des créateurs artistiques ont abordé divers aspects de la coopération professionnelle dans le domaine de l’éducation en mettant l’accent sur le travail avec la jeunesse et la formation au dialogue interculturel.

Les questions de promotion des livres et de la lecture ont fait l’objet de l’attention particulière des délégués. La table ronde centrale « Le Turkménistan, au cœur de la grande route de la soie » a été consacrée à la coopération eurasienne dans le domaine social.

Parallèlement, la 22e réunion du Conseil de coordination intergouvernemental de la CEI sur les semences se déroulait dans la capitale. Les débats ont permis à des experts des différents pays de la Communauté de présenter des informations exhaustives sur l’état des pépinières et sur la sélection des graines, ainsi que sur les possibilités de fourniture, entre les États membres, de semences de cultures et de matériel de plantation de fruits et de vignes.

Les participants ont souligné l’importance de la création d’un système d’information et d’analyse pour la gestion de la production de semences dans la CEI. Ils ont également abordé les questions essentielles de la création de nouvelles variétés et formes de cultures par l’utilisation des nouvelles techniques de sélection moléculaire, de biotechnologie et de bio-ingénierie.

En marge de la réunion, la Chambre de commerce et d’industrie du Turkménistan a organisé une exposition sur les réalisations agricoles du pays et les résultats de l’industrie turkmène de production de semences. Des experts et universitaires turkmènes ainsi que des représentants du Conseil intergouvernemental de la CEI sur les semences ont pris part à l’inauguration.