lundi, 08 juillet 2019

Visite de Mme Federica Mogherini au Turkménistan

Une nouvelle stratégie européenne pour l’Asie centrale

Le haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité, Mme Federica Mogherini, a effectué une visite de travail au Turkménistan au cours de laquelle elle a eu des entretiens avec notamment le vice-président du Cabinet et ministre des Affaires étrangères turkmène, Rachid Meredov et le président du Parlement, Mme Goulchat Mamedova.

Au ministère des Affaires étrangères, à Achgabat, Mme Mogherini et M. Meredov ont abordé la question de l’intensification de la coopération multilatérale entre l’Union européenne et le Turkménistan. Ils ont également noté les bons résultats obtenus dans le dialogue politique bilatéral, l’intégration économique régionale et le développement effectif des liens socioculturels.

La discussion a porté principalement sur les principaux vecteurs de la nouvelle stratégie de l’Union européenne pour l’Asie centrale qui attribue un rôle essentiel à la coopération régionale, au développement économique et social, à la sécurité énergétique, à la création d’un climat d’investissement favorable et au règlement conjoint des problèmes écologiques.

Avant son arrivée à Achgabat, Mme Mogherini avait participé à une réunion ministérielle Union européenne-Asie centrale à Bichkek, au Kirghizistan, au cours de laquelle elle avait lancé la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de l’UE en faveur de l’Asie centrale et présenté un ensemble de programmes régionaux financés par les instances européennes.

Ces programmes sont destinés à soutenir les politiques sur l’environnement, l’action pour le climat, la consommation et la production durables, l’énergie, l’égalité des sexes, la lutte antiterroriste et l’éducation. S’ajoutant à plus d’un milliard d’euros d’aide bilatérale et régionale pour la période 2014-2020, ces programmes, d’une valeur de 72 millions d’euros, bénéficieront à tous les pays de la région : le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et le Turkménistan, mais aussi l’Afghanistan.

Selon les paroles de Mme Mogherini, cette nouvelle stratégie européenne pour la région permettra une coopération plus étroite avec les pays d’Asie centrale pour relever les défis auxquels ils sont confrontés : du développement durable à la diversification économique, en renforçant la société civile et les droits de l’homme, en fournissant une expertise et un soutien financier aux réformes.

Lors de la réunion au MAE turkmène, les parties ont également abordé les projets importants en cours de réalisation dans le domaine du transport et de l’énergie, en particulier la construction du gazoduc TAPI (Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde) Elles ont également souligné leur volonté de mettre en œuvre des objectifs stratégiques communs.

Après les entretiens, les parties ont signé un accord conclu entre le gouvernement du Turkménistan, l’Union européenne et la Communauté européenne de l’énergie atomique sur la mise en place et le statut juridique de la délégation de l’Union européenne au Turkménistan. Une conférence de presse commune a clôturé la rencontre.