samedi, 19 octobre 2019

Une exposition offre un aperçu de l’industrie turkmène

Sous un titre explicite, « Les grandes orientations du développement des secteurs industriels du Turkménistan », une exposition internationale a ouvert ses portes à Achgabat. Couplée à une conférence sur le même thème, elle était organisée par la Chambre de commerce et d’industrie du pays et dédiée à la Journée des travailleurs de l’industrie, célébrée pour la première fois le 20 octobre.

Ce forum a pour but de promouvoir le développement du complexe industriel et du secteur des communications, ainsi que d’offrir un aperçu du potentiel et des capacités des entreprises et de la qualité des produits turkmènes, mais aussi des technologies et des services de pointe des participants étrangers en provenance d’Allemagne, de France, d’Italie, de Russie, de Turquie et d’autres pays, venus tous avec des propositions commerciales.

Parmi les participants étrangers figurent des leaders mondiaux dans la production d’équipements industriels et d’innovations technologiques, avec lesquels le Turkménistan a acquis une vaste expérience de coopération à long terme. Tel est le cas de Thales Alenia Space, entreprise leader dans le secteur spatial de haute technologie. Dans un autre ordre d’idées, la maison de couture française Stéphanie Coudert a présenté ses réalisations lors d’un défilé de mode en compagnie de créateurs turkmènes et de la maison ouzbèke Sharq liboslari.

Concernant les entreprises turkmènes, l’exposition décrit dans les grandes lignes le processus de modernisation et de diversification des secteurs industriels de l’économie turkmène depuis l’indépendance. Une partie importante est consacrée à l’une des priorités actuelles du développement turkmène : la création d’entreprises industrielles de substitution des importations.

Sur leurs stands, différentes sociétés, publiques et privées, ont montré leurs réalisations dans les domaines aussi divers que les industries chimique et textile, le gaz et la pétrochimie, les transports, les matériaux de construction et les produits alimentaires. C’est le cas de l’agence Türkmensenagat qui dépend du ministère de l’Industrie et de la Communication et a présenté une large gamme de matériaux de construction réalisés dans le cadre du programme de substitution des importations en partenariat avec des entrepreneurs locaux.

Le consortium d’État Türkmenhimiýa exposait également ses productions : engrais minéraux, divers types de produits pétroliers et de matériaux de construction. Son usine phare est le complexe Garabogazkarbamid qui exporte une grande partie de ses produits.

Plusieurs stands ont montré les changements qui s’effectuent dans le système des transports turkmènes : les agences Türkmenawtoulaglary (Autoroutes turkmènes), Türkmendemirýollary (Chemins de fer turkmènes), Türkmenhowaýollary (Turkmenistan Airlines) et Türkmendeňizderýaýollary (Voies maritimes turkmènes) illustrent l’interpénétration des itinéraires aériens, maritimes et terrestres qui permet un meilleur accès aux grands réseaux internationaux de transport de voyageurs et de fret.

Quant à la conférence, différents rapports ont été présentés sur la création d’une industrie moderne dans le domaine des matériaux de construction, de l’industrie légère et de la chimie, mais aussi de la production de produits électroniques et électriques et d’autres produits de substitution aux importations. Les participants ont également échangé leurs expériences dans le domaine de la mise en œuvre des technologies numériques.