vendredi, 25 octobre 2019

Le 24e Forum « Pétrole et gaz du Turkménistan » (OGT-2019) s’est tenu à Achgabat

Pour leur 24e édition, une exposition et une conférence internationale consacrées au « Pétrole et gaz du Turkménistan » ont ouvert leurs portes pour faire le point sur ces deux secteurs clés de l’économie turkmène. Organisé par le consortium d’État Türkmennebit (Turkmenneft), ce Forum OGT-2019 a ouvert ses travaux, du 22 au 24 octobre, au centre d’exposition de la Chambre de commerce et d’industrie, à Achgabat.

Cette manifestation a réuni des scientifiques et des experts mais aussi des responsables gouvernementaux et des acteurs de premier plan du secteur des carburants et de l’énergie dans le monde, sans oublier des représentants des missions diplomatiques accréditées au Turkménistan et des organisations internationales présentes dans le pays.

Cette année, plus de 60 entreprises étrangères en provenance de nombreux pays ont installé leurs stands dans le hall d’exposition. Le Turkménistan était représenté par les consortiums d’État Türkmennebit et Türkmengaz, ainsi qu’une dizaine d’entreprises industrielles publiques et douze entrepreneurs privés.

La conférence, elle, a examiné les tendances mondiales en matière de développement des marchés de l’énergie et les perspectives de coopération, de développement et d’optimisation de la production des gisements de pétrole et de gaz, notamment offshore, avec la participation d’investisseurs étrangers. Les débats ont réuni plus de 400 participants, dont 280 en provenance de l’étranger.

Parmi les principaux sujets traités lors des séances plénières figurent la diplomatie énergétique du Turkménistan, les projets d’oléoducs transnationaux, les priorités des industries de raffinage du pétrole et du gaz, et la transformation en profondeur des hydrocarbures. Un échange de vues intéressant a eu lieu sur les principales tendances du développement des marchés du pétrole et du gaz.

Bien entendu le gazoduc TAPI, actuellement en construction, a été l’un des principaux sujets abordés dans les débats. Cet ouvrage qui permettra d’exporter du gaz naturel turkmène jusqu’en Inde et au-delà, via l’Afghanistan et le Pakistan, constitue l’un des éléments majeurs d’orientation de la diplomatie énergétique du Turkménistan à laquelle une session entière a été consacrée, avec notamment l’intervention remarquée de Mme Elena Panova, coordinatrice résidente des Nations Unies dans le pays. Elle a mis particulièrement l’accent sur deux mots-clés importants pour l’ONU en matière d’énergie : la durabilité et l’inclusivité.

Comme les années précédentes, l’OGT-2019 a donné la possibilité aux acteurs économiques de tenir des réunions entre partenaires potentiels pour discuter de projets prometteurs et développer des stratégies d’interaction.