jeudi, 14 novembre 2019

Dynamique positive pour le commerce extérieur du Turkménistan

Les neuf premiers mois de l’année 2019 ont été marqués par une dynamique positive du commerce extérieur du Turkménistan. Selon l’économiste Valentin Trapeznikov, l’un des principaux experts du Turkménistan de la Communauté des États indépendants, le chiffre d’affaires du commerce extérieur du pays a augmenté de 4,2 % par rapport à la même période de l’année dernière : les exportations de 7,6 % et les importations de 1,5 %.

Le solde positif du commerce extérieur s’est élevé à plus de 3,2 milliards USD au cours de la période considérée. Ce chiffre est supérieur de 0,56 milliard USD à celui de 2018, soit 21,1 % de plus. Le chiffre d’affaires total a dépassé les 11 milliards USD : 7,1 milliards pour les exportations et 3,9 milliards pour les importations.

En d’autres termes, les exportations représentent actuellement près du double (1,82 fois) des importations, ce qui confirme l’orientation exportatrice de l’économie turkmène affirmée par les plans de développement du pays, notamment par le programme de substitution des importations et d’augmentation des exportations.

La tendance positive se manifeste aussi par le développement du nombre des clients. Au début de l’année, le Turkménistan avait des échanges commerciaux avec 69 pays. Ce chiffre a été porté à 103 neuf mois plus tard, ce qui représente une augmentation de près de 50 %. Selon l’expert, les principaux partenaires commerciaux du pays sont la Chine, la Turquie, la Russie, les Émirats arabes unis et l’Ouzbékistan.

Quant aux biens exportés, il s’agit principalement du gaz naturel, y compris le gaz naturel liquéfié (GNL), des produits pétroliers, des cotonnades, des produits textiles finis, des engrais minéraux, du polypropylène et de l’électricité. Plus récemment, des articles en plastique, du verre, ainsi que de l’essence synthétique produite dans le nouveau complexe chimique d’Ovadan-Depe ont fait leur entrée dans la liste des exportations turkmènes.

Toutes ces données confirment la tendance déjà relevée par Valentin Trapeznikov en janvier dernier. Il avait alors déjà relevé que la politique turkmène de substitution des importations et de développement des exportations avait permis d’accroître de donner un solde positif à la balance du commerce extérieur : déjà en 2018, les exportations du pays avaient dépassé les importations de près de 2 fois.