lundi, 16 décembre 2019

Les festivités de fin d’année commencent au Turkménistan

 

C’est traditionnellement le 15 décembre que commence, au Turkménistan, la saison des fêtes de fin d’année avec l’illumination de tous les arbres de Nouvel An érigés au cœur des villes et des villages du pays.

Comme chaque année, c’est à Achgabat, sur la grande place qui s’ouvre devant le Centre de culture et de loisirs Alem (« Univers »), que se dresse l’arbre principal du pays. Il a été allumé, au terme d’un spectacle où les rôles principaux étaient évidemment tenus par Ayaz Baba (l’équivalent du Père Noël) et son assistante, Garpamyk (la fille des neiges).

Ils sont arrivés à Achgabat au terme d’un périple à travers le pays en employant tous les moyens de locomotion possibles, en compagnie des personnages des principales légendes et contes de fées du folklore turkmène. Des milliers de personnes se sont rassemblées tout le long de leur itinéraire et sur la place centrale pour assister au défilé et aux représentations de chant et de danse, de cirque et de théâtre qui ont accompagné l’illumination des décors destinés à accueillir dignement la nouvelle année 2020.

Lorsque, d’un coup de baguette magique, Ayaz Baba a fait resplendir l’arbre principal, tous les sapins du pays se sont allumés simultanément. Et partout, la fête s’est terminée par des spectacles donnés par les troupes professionnelles ou amateurs de chaque localité.