jeudi, 20 février 2020

Stabilisation de la croissance et perspectives pour l’économie turkmène

Les résultats macroéconomiques de 2019 montrent une nouvelle fois la stabilité de la croissance du PIB turkmène qui s’établit à 6,3 % par rapport à l’année précédente, dont 4,1 % dans l’industrie, 14,2 % dans le commerce et 10,1 % dans les transports et communications.

Achgabat attribue ce résultat à l’adoption du Programme de développement social et économique pour 2019-2025 et du Programme de développement de l’activité économique étrangère pour 2020-2025. Le début de la réalisation du Concept de transit vers l’économie numérique pour 2019-2025 compte également comme l’un des événements marquants de l’année dernière. Chacun de ces programmes présente un plan d’action précis sur les orientations stratégiques et sert de plateforme pour la mise en œuvre des étapes prévues.

Les banques se développent rapidement grâce aux réformes. Elles jouent un rôle important dans la croissance de l’économie turkmène et dans son intégration dans le système des relations économiques mondiales à des conditions avantageuses. Selon les autorités du pays, de nos jours, les principaux objectifs des facilités de crédit sont de maintenir le niveau d’inflation dans les limites fixées et de fournir à l’économie le volume de ressources nécessaire par la réglementation et le contrôle des fonds.

Une grande attention est également accordée à l’assurance. La pratique mondiale montre que le développement de cette sphère devient une condition nécessaire dans les relations de marché. Un renouvellement des normes et réglementations existantes dans ce domaine a été entamé au cours des dernières années et s’est poursuivi en 2019 par l’adoption de nouvelles dispositions sur l’assurance personnelle obligatoire des employés travaillant dans des installations présentant des risques accrus d’incidents du travail ou de problèmes de santé liés à l’emploi exercé.

Dans le cadre du Programme septennal de développement social et économique, la réforme structurelle des secteurs industriels et de la sphère des services doit être poursuivie en 2020 par le soutien à la production de haute technologie. Dans le même temps, il est prévu de faire évoluer la production industrielle à faible niveau scientifique et technique vers une production à forte valeur ajoutée.

Il est prévu de renforcer la compétitivité de l’industrie du pays, d’améliorer son potentiel de production et d’élargir la gamme des marques turkmènes grâce à une utilisation rationnelle des ressources matérielles locales et la mise en œuvre de nouveaux processus de transformation de manière à obtenir une forte valeur ajoutée.

L’introduction de méthodes de gestion efficaces et le développement de l’attractivité des secteurs de haut potentiel pour l’entrepreneuriat privé doivent également contribuer à l’accroissement quantitatif et qualitatif de la production, facilité les réserves et capacités inutilisées des énormes ressources naturelles du pays.

Dans ce sens, les autorités turkmènes accordent une attention particulière à la formation de Zones économiques spéciales et de corridors qui relieront les régions turkmènes entre elles et avec les États voisins, ainsi qu’à la création de parcs industriels et de clusters avec des infrastructures de transport et de logistique développées de manière à pénétrer les marchés étrangers.

L’ambition macroéconomique des programmes susmentionnés et de parvenir, à leur terme en 2025, à une croissance du PIB de 8,2 %.