samedi, 14 mars 2020

Visite officielle du président Berdymoukhamedov en Azerbaïdjan

Les négociations bilatérales entre le président turkmène Gourbangouly Berdymoukhamedov et son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliev se sont déroulés dans la résidence présidentielle Zaguiba, à Bakou. D’abord en tête à tête, la rencontre a été élargie, dans un deuxième temps, aux délégations respectives.

Selon les chefs d’État, l’objectif principal de la visite était de renforcer encore la coopération interétatique en lui donnant une « nouvelle qualité » et un « nouveau contenu » répondant à la fois à la volonté mutuelle et aux capacités objectives des deux pays. L’un des champs où la collaboration doit être renforcée est celui des organisations internationales telles que les Nations unies, l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, l’Organisation de la coopération islamique, la Communauté des États indépendants et d’autres structures internationales et régionales.

Les négociations élargies aux délégations officielles ont porté sur différents thèmes d’intérêt commun et, notamment, la nécessité d’une action concertée pour mettre en œuvre la Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne et finaliser un certain nombre de documents incomplets dont les textes d’application des accords de base dans certains secteurs et sphères de la vie en Caspienne.

Les participants ont également noté des progrès effectués ces dernières années dans les domaines de l’économie et du commerce. Ainsi, le volume des échanges en a été de 40 % supérieur à celui de l’année précédente. Cependant, selon le constat commun, le niveau atteint par la coopération ne reflète pas encore le potentiel réel, d’où la nécessité d’intensifier les activités de la Commission intergouvernementale de coopération économique. Dans ce sens, le dirigeant turkmène a suggéré la création d’une maison commerciale du Turkménistan à Bakou et d’un établissement réciproque de l’Azerbaïdjan à Achgabat.

Les négociations ont été suivies par une cérémonie de signature de nombreux documents bilatéraux et d’une déclaration commune des deux présidents.

Il s’agit de trois documents intergouvernementaux :

– un accord de coopération dans le domaine des migrations ;

– un accord sur l’attribution mutuelle de terrains à l’ambassade du Turkménistan en République d’Azerbaïdjan et à l’ambassade de la République d’Azerbaïdjan au Turkménistan ;

– un protocole sur les amendements et ajouts à l’accord entre le gouvernement du Turkménistan et le gouvernement de l’Azerbaïdjan sur les liens routiers internationaux du 19 mai 2008.

Trois autres sont liés au secteur des transports et des communications :

– un mémorandum sur la coopération dans le domaine des technologies de l’information et de la communication entre l’agence turkmène Türkmenaragatnaşyk et le Ministère des transports, des communications et des hautes technologies d’Azerbaïdjan ;

– un protocole d’accord sur la construction, la propriété et l’exploitation de lignes de communication à fibre optique sur le fond de la mer Caspienne entre le Turkménistan et l’Azerbaïdjan par les sociétés Türkmentelekom et Azertelecom.

– un protocole d’accord entre l’agence Türkmenhowaýollary (Turkmenistan Airlines) et l’Agence nationale de l’aviation civile d’Azerbaïdjan sur l’ouverture d’une ligne aérienne permanent entre les deux capitales.

Un document concerne la préservation de la nature et la biodiversité :

– un protocole d’accord entre le ministère de l’Agriculture et de la Protection de l’environnement du Turkménistan et le ministère de l’Écologie et des Ressources naturelles de l’Azerbaïdjan sur la coopération dans le domaine de la protection et de l’étude de la diversité biologique de la mer Caspienne

À ces sept documents viennent s’ajouter dix autres : cinq concernent les affaires juridiques et de propriété, dont la gestion et la privatisation des biens de l’État et la coopération dans le domaine du cadastre foncier ; les cinq derniers se rapportent aux échanges culturels, universitaires et scientifiques.

Les deux présidents ont également publié une déclaration commune destinée à donner une nouvelle dimension à leur partenariat stratégique conclu en 2017. Trois domaines bénéficient d’un traitement spécial : 1) la coopération B2B ; 2) le potentiel de transport et de transit ; et 3) le secteur de l’énergie.

La déclaration note la « nécessité de stimuler encore plus les relations commerciales, de mieux connaître les productions des deux pays, d’étudier les possibilités d’import-export et de trouver de nouvelles formes pour promouvoir la coopération économique ». L’ouverture directe d’une liaison aérienne directe entre Achgabat et Bakou et la rationalisation du régime de visas pour les citoyens des deux pays – qui ont été actés dans les documents signés – va dans le sens de cette coopération B2B.

Dans le domaine des transports et du transit, la déclaration confirme que l’approfondissement d’une « étroite coopération est d’une importance capitale pour le développement du commerce international entre les pays et leurs régions ». Elle souligne l’importance de l’action commune sans le cadre de la mise en œuvre du couloir Lapis-lazuli (Afghanistan-Turkménistan-Azerbaïdjan-Géorgie-Turquie) et d’autres projets de transport dans l’espace transcaspien. L’exigence d’une coopération étroite entre les ports de Türkmenbaşy et de Bakou est également soulignée.

Dans le secteur de l’énergie, la déclaration met en exergue « l’intention de développer et de mettre en œuvre conjointement des projets énergétiques dans le but d’assurer la sécurité énergétique dans la région, ainsi que d’améliorer le bien-être des peuples des deux pays ». Cette formulation désigne sans doute – ce n’est mentionné dans le texte – le projet de gazoduc transcaspien destiné à exporter du gaz turkmène vers l’Europe.

En clôturant la visite, les parties sont convenues que le président Aliev effectuera une visite au Turkménistan à la date de sa convenance.