jeudi, 20 novembre 2014

Le patron de SOCAR pour un partenariat avec le Turkménistan

Rovnag Abdoullaïev, le président de la Société pétrolière d’État d’Azerbaïdjan (SOCAR), venu participer au forum international « Pétrole et Gaz du Turkménistan », à Achgabat, a été reçu par le président Berdymoukhamedov.

Le président turkmène a exprimé la volonté du Turkménistan d’étendre le partenariat avec l’Azerbaïdjan dans tous les domaines, et tout particulièrement dans celui des hydrocarbures de manière à développer l’économie nationale et de poursuivre les objectifs communs.

C’est d’ailleurs essentiellement sur la coopération dans les hydrocarbures que la rencontre a porté. M. Abdoullaïev a proposé le système diversifié d’oléoducs et de gazoducs de la SOCAR, ainsi que ses terminaux et autres infrastructures, pour permettre au Turkménistan de mener à bien ses projets d’exportation de pétrole et de gaz.

Pour le président de SOCAR, la diversification des voies de transport à partir de la mer Caspienne constituera un important facteur dans le renforcement de la sécurité énergétique de la région. Il contribuera aussi à réduire les coûts de transport et à augmenter la rentabilité commerciale de l’approvisionnement en hydrocarbures.

« L’Azerbaïdjan est ouvert à une coopération mutuellement profitable », a précisé M. Abdoullaïev à l’issue de sa rencontre avec le président Berdymoukhamedov, ajoutant que le nouveau gazoduc trans-anatolien (TANAP) – qui acheminera le pétrole d’Azerbaïdjan jusqu’en Europe via la Turquie et qui sera achevé en 2019 – aura une capacité de 16 milliards de m3 de gaz par an, avec la possibilité de l’étendre à 31 milliards de m3. Cela permettrait le transit de gaz turkmène, éventuellement par le gazoduc de 300 km sous la Caspienne que le Turkménistan ambitionne de construire.

Rappelons que le 7 novembre, la société d’État turkmène Turkmengaz et la société turque Atagaz ont signé protocole d’accord sur l’achat et la vente de gaz naturel.

Le président de SOCAR s’est également félicité de l’initiative du Turkménistan de créer un groupe d’experts internationaux, sous l’égide des Nations unies, pour travailler sur un nouveau système légal destiné à assurer aux marchés mondiaux un approvisionnement sûr et stable en énergie. La première réunion du groupe est prévue pour décembre 2014.