vendredi, 09 janvier 2015

Le Cabinet des ministres tire le bilan de 2014

Le Cabinet des ministres, réuni à Achgabat sous la présidence du président Gourbangouly Berdymoukhamedov, a tiré le bilan de l’année 2014 et enregistré les progrès effectués par le pays dans le domaine des réformes et du développement socio-économique.

La croissance du PIB a été de 10,3 % par rapport à 2013. La croissance industrielle a atteint 11,1 % et celle de la construction, 12,8 %. Quant au commerce extérieur, il a progressé de 3,6 % pour atteindre 33 milliards de manat (1 USD = 3,5 TMT).

Le niveau des investissements en capital de toutes origines destinés au développement des différents secteurs de l’économie nationale a augmenté de 6,7 % par rapport à 2013 pour atteindre plus de 49 milliards TMT.

Industrie gazière et pétrolière

La mise en œuvre du Programme de Développement de l’Industrie gazière et pétrolière du Turkménistan jusqu’en 2030 se poursuit et un certain nombre d’étapes ont été franchies.

Par rapport à l’année dernière, la croissance de la production globale de gaz et de pétrole a été de 3,2 %, mais celle de l’extraction de gaz naturel et de ses équivalents a atteint 11,1 % et son exportation vers l’étranger a augmenté de 11,2 %.

L’industrie de transformation du gaz et du pétrole a également progressé avec la construction d’un complexe chimique moderne pour la production de polyéthylène et de polypropylène à Kiyanly et d’une raffinerie de production d’essence à partir du gaz naturel dans la province d’Akhal.

Pour l’année 2015, il est prévu de diversifier les débouchés de l’industrie gazière et pétrolière, notamment grâce à la construction du gazoduc TAPI (Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde) et la construction de nouvelles unités de production d’essence, de gazole et de kérosène à partir du gaz naturel.

En dépit de ces résultats, le président Berdymoukhamedov s’est déclaré peu satisfait du travail de certains des dirigeants de cette industrie : plusieurs unités de production n’ont pas été à la hauteur et n’ont pas atteint les objectifs demandés. Il a demandé au vice-président du Conseil qui supervise le secteur d’analyser soigneusement l’activité des consortiums d’État Turkmenebit et Turkmengaz et de prendre les mesures nécessaires pour améliorer leur efficacité.

Le président a demandé de porter le niveau de production de gaz en 2015 à au moins 83,8 milliards de m3. Sur ce volume, 48 milliards de m3 devront aller à l’exportation.

Énergie électrique

La production d’électricité a augmenté de 9,8 % par rapport à 2013 et le programme de construction de centrales doit se poursuivre en 2015 par le lancement d’une unité à turbine à gaz dans la province de Lebap et par l’achèvement d’une autre dans la province d’Akhal.

Bâtiment et construction

Dans son travail de vérification, la Cour suprême des Comptes a révélé un certain nombre d’insuffisances dans le domaine du bâtiment et de la construction. Le plan pour 2014 prévoyait la mise en service de 372 projets importants dans les domaines industriels et socioculturels, mais des retards sont apparus pour 51 d’entre eux, notamment dans les secteurs de l’industrie gazière et pétrolière, de l’énergie, de l’agriculture et des transports.

Le président Berdymoukhamedov a fixé pour 2015 l’objectif de construire et mettre en service 362 installations importantes pour un montant global de 10 milliards USD. Le vice-président du Cabinet chargé du secteur a reçu la mission d’éliminer les insuffisances et de s’assurer que tous les projets de construction répondent bien aux critères de qualité et au calendrier prévus.

Transports et communications

La branche a connu une croissance de 9,5 % par rapport à 2013 et des projets importants ont été concrétisés. L’un des plus emblématiques a été la connexion des lignes ferroviaires turkmènes et iraniennes dans le cadre du projet de chemin de fer international Kazakhstan-Turkménistan-Iran.

L’entrée du Turkménistan dans les communications spatiales s’est concrétisée avec la création du premier satellite artificiel turkmène (qui doit être lancé prochainement) et la construction de centres de contrôle et d’infrastructures de suivi pour son exploitation.

En 2015, environ 5 milliards TMT vont être consacrés au développement des transports et des communications. Une partie sera consacrée au développement de la ligne ferrée reliant l’Europe à l’Asie par la construction du tronçon Ekerem-Madan et d’autres segments pour permettre l’établissement de la portion turkmène de la ligne Turkménistan-Afghanistan-Tadjikistan.

Le président a mis l’accent sur l’importance de la mise à niveau des infrastructures de transport que ce soit par la route, le rail, la mer ou les airs avec. Il s’agit notamment de rénover les gares et les aéroports existants et d’en construire des nouveaux.

Il a également attiré l’attention sur la modernisation de l’industrie des communications : développement du réseau de télévision, des nouvelles techniques digitales de téléphonie, des systèmes informatiques, de l’Internet et des communications mobiles.

Commerce

Les échanges commerciaux du pays se sont élevés à 3,569 milliards TMT, avec une croissance de 5,4 %. La Bourse de Commerce a contribué à la signature de plus de 30 millions de contrats pour une valeur totale de près de 71 milliards TMT.

Dans les objectifs fixés pour 2015, le secteur privé doit représenter plus de 65 % du PIB (en excluant le secteur pétrolier et gazier). De manière à soutenir efficacement les entrepreneurs, des prêts d’État d’une valeur globale de 300 millions TMT leur seront accordés.