vendredi, 17 avril 2015

Renforcement de la coopération entre le Turkménistan et la Corée du Sud

La visite d’État du président Gourbangouly Berdymoukhamedov en République de Corée s’est traduite par un renforcement des relations économiques et industrielles entre Achgabat et Séoul et un accroissement de la contribution des entreprises coréennes dans le développement du Turkménistan, avec des investissements de près de 6 milliards USD dans la sidérurgie et l’industrie gazière et pétrolière.

À Séoul, les membres de la délégation turkmène ont pu faire le point sur le partenariat avec les dirigeants des nombreuses sociétés coréennes, dont LG International Corp., Hyundai Engineering Co., Dongil Construction, Daewoo International Corp. GS Engineering, Halla Corp., Korea Health Industrial Development, Hyundai Corporation, Hyundai Motor Company, KITA, et d’autres.

Pendant la visite du président Berdymoukhamedov, le ministère de l’Industrie du Turkménistan et la société Daewoo International ont signé un mémorandum sur leur coopération dans le domaine de la sidérurgie, avec la construction d’une aciérie, pour un investissement de près d’un milliard USD. La société coréenne POSCO Engineering & Construction fera sans doute partie du consortium chargé de la réalisation de l’usine sidérurgique.

Par ailleurs, la société d’État Turkmengaz a conclu un accord-cadre avec un consortium d’entreprises coréennes formé par LG et Hyundai pour la construction au Turkménistan d’une usine de production de combustible synthétique par le traitement de gaz naturel. Le coût du projet s’élèverait à quelque 3,8 milliards USD. Précédemment, le consortium sud-coréen a participé à la construction d’une usine de désulfurisation de gaz naturel dans le plus grand gisement de pétrole du Turkménistan à Galkynych.

La visite du président turkmène a également permis de lancer un autre projet avec le consortium LG-Hyundai : la construction d’une installation de purification de combustible pour moteur Diesel dans le Complexe pétrolier de Türkmenbaşy. Selon les estimations de la société Hyundai, le coût du contrat est estimé à 940 millions USD.