mardi, 28 avril 2015

Le Turkménistan lance son premier satellite de communications

TurkmenAlem 52E, le premier satellite de communications du Turkménistan, a été lancé le 27 avril 2015 à 23 h 03 (TU) depuis le centre spatial de Cap Canaveral, en Floride, par un lanceur Falcon-9 de la société SpaceX.

Le satellite, conçu et construit par la société française Thales Alenia Space, est destiné à être placé sur une orbite géostationnaire à l’emplacement 52E (52 degrés de longitude Est), cédé au Turkménistan par la Principauté de Monaco. L’engin est destiné à augmenter la qualité de la diffusion des chaînes de télévision et de radio turkmène, à créer les conditions pour des retransmissions en direct de toutes les régions du pays et à mettre en place un réseau Internet de haut débit, permettant l’éducation à distance et la mise en place de liaison de télémédecine.

Le président Gourbangouly Berdymoukhamedov a assisté au lancement depuis Achgabat, grâce à une liaison de vidéoconférence avec le site de lancement de SpaceX aux États-Unis.

La montée vers l’orbite géostationnaire, à près de 36 000 km d’altitude, prendra plusieurs jours. Elle est réalisée grâce à l’impulsion initiale donnée par la fusée porteuse et le moteur propre du satellite. Pendant cette phase, TurkmenAlem sera suivi par des stations de contrôle situées en Corée du Sud, France, États-Unis et Italie. Toutes les données seront transmises au Centre de contrôle turkmène situé dans la région d’Akhal.

Une fois positionné sur son orbite définitive, les spécialistes du constructeur effectueront l’ensemble des tests destinés à vérifier le bon fonctionnement du satellite. Ce n’est qu’après cette étape que l’engin sera définitivement pris en charge par les opérateurs turkmènes.

La zone de couverture du satellite embrassera l’Europe, l’Afrique du Nord, le Proche-Orient et une grande partie de l’Asie. Sa position permettra à l’engin de servir de plateforme de transit pour la retransmission de canaux entre l’Europe et l’Asie.