mardi, 09 juin 2015

Festival de musique classique turkmène à Moscou

La capitale russe a servi de cadre au Premier festival international de Moscou de musique classique turkmène, consacré au grand compositeur Noury Khalmamedov, dont l’œuvre, inspirée par les traditions culturelles nationales, est reconnue dans le monde entier.

C’est justement à Moscou que Noury Khalmamedov a fait l’apprentissage de la composition et à écrit quelques-unes de ses œuvres les plus marquantes. C’est donc par un juste retour que le public moscovite a eu une nouvelle fois la possibilité d’apprécier le travail du compositeur.

Le célèbre peintre russe d’origine géorgienne Zourab Tsereteli, grand admirateur de Khalmamedov, a rendu possible la tenue du festival dans les vastes salles d’exposition de l’Académie russe de peinture (Galerie des arts Zourab Tsereteli). Là, pendant deux jours, les œuvres du compositeur ont été interprétées par des musiciens et des ensembles de différents pays.

L’un des principaux contributeurs à l’organisation du festival a été l’ambassade du Japon à Moscou. Noury Khalmamedov bénéficie d’une notoriété et d’un respect particulier au pays du Soleil levant en raison de son cycle lyrique « Chansons interrompues des enfants de Hiroshima et Nagasaki » dont l’exécution dans le cadre du festival a été perçue comme un tribut original à l’approche du 70e anniversaire des bombardements nucléaires sur le Japon.

Le succès rencontré laisse augurer que ce premier festival ne sera pas le dernier et que d’autres éditions auront lieu dans le futur, sur une base annuelle.