mardi, 23 juin 2015

Formation d’un groupe de travail sur l’approvisionnement de l’Europe en gaz turkmène

Dans le but d’étudier les problèmes organisationnels, légaux, commerciaux et techniques posés par le futur approvisionnement de l’Europe en gaz turkmène, le Turkménistan, l’Azerbaïdjan la Turquie et l’Union européenne travaillent à mettre en place un groupe de travail au niveau des vice-ministres de l’Énergie, a annoncé un responsable de la Commission européenne.

La composition du groupe de travail et son calendrier pour 2015 doit être approuvé par les parties au cours du prochain moins. Dans le même temps, les conversations sur la construction du gazoduc transcaspien entre le Turkménistan et l’Azerbaïdjan par le fond de la mer Caspienne se poursuivent.

Ce gazoduc apparaît, à ce jour, comme la meilleure option pour approvisionner le marché européen en gaz turkmène. D’Azerbaïdjan, le gaz transiterait vers l’Europe via la Turquie. L’ouvrage pourrait s’intégrer dans le grand projet du Corridor gazier du Sud, destiné à fournir du gaz naturel de la région caspienne au continent européen.

La construction du gazoduc à travers la Caspienne pose des problèmes juridiques en raison de l’absence de définition du statut international de cette mer fermée. Cependant, pour Achgabat, le projet étant entièrement localisé dans les zones économiques des deux pays concernés, le Turkménistan et l’Azerbaïdjan, l’accord de ces deux pays serait suffisant pour lancer sa réalisation.

Par la voix de son vice-président pour l’Énergie, Maroš Šefčovič, la Commission européenne a annoncé son intention de créer une base légale et technique pour l’approvisionnement en gaz turkmène via l’Azerbaïdjan, à partir de 2019.