À Mascate (Oman), les ministres des Affaires étrangères de l’Ouzbékistan, du Turkménistan, d’Iran et d’Oman ont signé un protocole d’entente sur l’entrée en application de l’accord portant sur la construction d’un couloir de transport entre les quatre pays.

L’accord de création de ce nouveau couloir de transport pour relier les pays d’Asie centrale aux ports du Golfe persique à travers l’Iran a été signé en avril 2011 à Achgabat. En facilitant les échanges commerciaux, le couloir est destiné au développement économique des pays signataires.


Une délégation chinoise dirigée par le vice-ministre des Affaires étrangères de la RPC, Chen Gopin, a effectué une visite de travail à Achgabat.

Les entretiens au ministère des Affaires étrangères ont essentiellement porté sur le partenariat stratégique entre les deux pays et ses perspectives, ainsi que l’état d’accomplissement des accords conclus au cours des sommets bilatéraux.


La possible participation de l’Ouzbékistan à la construction du gazoduc TAPI (Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde) a été abordée lors de la réunion de la Commission bilatérale turkméno-ouzbèke pour la coopération commerciale, économique, scientifique, technique et culturelle qui s’est tenue hier à Tachkent.

Cependant, selon les participants, il est encore trop tôt pour donner des éléments concrets sur la place que pourrait occuper l’Ouzbékistan dans le projet.


Une grande usine de transformation de gaz naturel en essence va être construite dans la province d’Ahal. La décision a été définitivement adoptée par le Cabinet des ministres lors de sa dernière réunion.

Un accord en ce sens a été signé en septembre 2013 par le consortium d’État Turkmengaz et une société mixte formée pour l'occasion par la société japonaise Kawasaki Heavy Industries Ltd. et l’entreprise turque Rönesans Türkmen au cours de la visite officielle au Japon du président Gourbangouly Berdymoukhamedov.


Au siège de la diplomatie turkmène, une délégation de la République islamiste d’Afghanistan dirigée par Wahidulla Waisi, directeur général de la Direction des relations économiques du ministère des Affaires étrangères, a été reçue, samedi.

Naturellement, les directions prioritaires de la coopération entre le Turkménistan et l’Afghanistan dans le domaine économique et commercial ont également été abordées, mais les entretiens ont notamment porté sur la possibilité de création d’un couloir de transit et de transport entre l’Afghanistan, le Turkménistan, l’Azerbaïdjan et la Géorgie.