Bienvenue sur le site de la CCFT, la Chambre de Commerce France - Turkménistan !

Le président Berdymoukhamedov avec Gilles Rémy

Riverain de la mer Caspienne, le Turkménistan est un pays doté de ressources minérales, culturelles et humaines exceptionnelles. Un pays qui dès son indépendance s’est ouvert à la présence française et aux entreprises les plus représentatives de notre savoir-faire industriel.

Il est de l’intérêt de la France, de son rayonnement international et de son économie, de renforcer les liens de coopération noués au cours de ces deux dernières décennies. Il est essentiel pour nos entreprises de se renforcer dans ce pays au potentiel considérable.

C’est l’objectif de la Chambre de Commerce France-Turkménistan qui se veut le porte-parole des intérêts communs des milieux d’affaires français.

Gilles Rémy

Président de la CCFT

 


La CCFT adresse ses sincères félicitations à Alexei Rechov, Directeur général de Bouygues Turkmène, membre du bureau directeur de la CCFT, pour sa nomination au grade de chevalier de l'ordre national du mérite.
A la tête d'une équipe d'experts turkmènes et français du bâtiment, M. Rechov porte haut le savoir-faire de son entreprise au Turkménistan et en Asie-centrale. Cette distinction atteste l'appréciation de la France pour son engagement.


Forum économique de la Caspienne. Avaza, Turkménistan, 11-12 août 2019 : forte présence économique française

Ouvert le jour du premier anniversaire de la signature du traité sur le statut de la mer Caspienne, ce premier Forum a accueilli les Premiers ministres des cinq États riverains et plusieurs centaines d'hommes d'affaires. La présence économique française était de loin la plus importante et la plus visible de tous les pays occidentaux (Bouygues, CIFAL, Crédit agricole, Schneider, Thales, Vinci). La Chambre de Commerce France-Turkménistan était représentée par Gilles Rémy, par ailleurs PDG de CIFAL.

Les stands imposants des grandes entreprises françaises ont témoigné de l'importance des contrats en cours ou à venir. Bouygues présentait l'avancement de son chantier de centre de conférences et d'hôtel, livrables en 2020. Thales, partenaire stratégique du Turkménistan dans l'aéronautique et le spatial, a signé un partenariat de coopération avec l'institut des communications et des technologies d'Achgabat. Le stand Thales a mis en avant l'avance technologique et les références de l'entreprise dans les hautes technologies et précisément dans les systèmes de satellites d'observation.

site 1Après que son vice-président a été reçu en audience par le président du Turkménistan, Vinci Construction Grands Projets a présenté sur son stand ses références dans les grands projets complexes et de prestige. 

Ce premier Forum aura permis de constater les progrès des coopérations régionales et les opportunités renforcées en terme de marchés dans cette région, particulièrement pour nos entreprises qui y sont déjà implantées.

 Pour en savoir plus, cliquez ici


Actualité turkmène :


 

L’UIET travaille sur l’admission d’entreprises étrangères dans ses rangs

vendredi, 27 mars 2020

L’Union des Industriels et Entrepreneurs du Turkménistan (UIET) s’est engagée dans la tâche de mettre au point un programme de travail pour 2020, destiné à tenir compte de la nouvelle loi d’octobre 2019 régissant l’organisme patronal.

Parmi les soixante points étudiés, l’un des principaux est l’adoption d’un nouveau règlement sur l’admission à l’UIET de personnes physiques et morales exerçant des activités à l’étranger, comme l’autorise la nouvelle loi. En effet, son article 7 dispose que les parties étrangères engagées dans des activités entrepreneuriales au Turkménistan, sur la base d’une forme mixte de propriété, peuvent être membres de l’Union et agir en conséquence.

La loi sur les documents électroniques adoptée par le Mejlis

vendredi, 20 mars 2020

La semaine dernière s’est tenue la 9e session parlementaire de la 6e législature. Les députés du Mejlis ont adopté de nouvelles lois et actes juridiques sous la présidence de Mme Goulchat Mamedova et en présence de plusieurs membres du gouvernement.

Le principal texte à être adopté est la loi sur les documents électroniques, leur gestion électronique et les services numériques. Comme le rapporteur du texte l’a noté, il s’agit d’un pas de plus dans la voie du développement de l’économie numérique qui est progressivement mis en œuvre pour améliorer l’efficacité de l’économie nationale et de la sphère sociale grâce à l’utilisation généralisée des technologies de l’information.