jeudi, 19 mai 2022

Le Turkménistan prend part au Dialogue UE-Asie centrale à Bruxelles

Une délégation du Turkménistan dirigée par le vice-ministre des Affaires étrangères Vepa Hadjiïev a participé à une réunion ordinaire du Dialogue politique et de sécurité de haut niveau Union européenne-Asie centrale qui s’est tenue à Bruxelles.

Lors des échanges, les parties ont exprimé leurs positions sur les questions d’actualité concernant la stabilité régionale et mondiale. Ils ont procédé à un échange extensif de vues sur les défis communs en matière de sécurité, notamment la situation en Afghanistan. Une attention particulière a été accordée aux préparatifs de la Conférence de haut niveau des pays d’Asie centrale et de l’UE sur l’interconnexion, qui doit se tenir le 26 juillet prochain à Samarkand.

Dans le cadre du débat sur les menaces mondiales persistantes qui mettent en danger le développement durable de la région de l’Asie centrale, la partie turkmène a souligné que le Turkménistan, adhérant à une position ferme de neutralité, continue d’utiliser pleinement son potentiel diplomatique non-engagé pour soutenir les efforts politiques visant à régler les différends et les situations de conflit dans la politique mondiale.

Toutes les parties ont noté la nécessité de développer encore le dialogue dans le format Asie centrale-Union européenne et il a été proposé d’associer plus activement les institutions spécialisées des Nations Unies à la lutte commune contre les défis mondiaux, notamment le terrorisme, l’extrémisme, la criminalité organisée transfrontalière, le trafic de drogues et d’armes, ainsi que la traite des êtres humains.

Sur la coopération interrégionale sur les questions relatives à l’Afghanistan, la délégation du Turkménistan a souligné que les travaux sur le développement des liens commerciaux et économiques, la promotion de mégaprojets d’infrastructure clefs en Afghanistan et le fonctionnement normal des institutions financières ne devraient pas être pris en otage par la lenteur des actions sur la voie politique et diplomatique.

Mettant à profit sa visite à Bruxelles, la délégation turkmène a tenu un certain nombre de réunions bilatérales avec les responsables de différentes organisations internationales, notamment avec Kunio Mikuriya, secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes ; Guy Lentz, secrétaire général du Secrétariat de la Charte de l’énergie ; et Michael Siebert, directeur général du Service européen pour l’Action extérieure pour la Russie, le Partenariat oriental, l’Asie centrale, la coopération régionale et l’OSCE.

Lors de la réunion avec M. Mikuriya, les questions relatives au développement de la coopération entre le Turkménistan et l’Organisation mondiale des douanes, une attention particulière a été accordée à la mise en œuvre des accords précédemment conclus concernant l’élargissement du cadre juridique de la coopération, les perspectives d’ouverture du Centre régional de formation de l’OMD à Achgabat et l’interaction dans le domaine de la numérisation des procédures douanières et d’autres questions.

Dans le cadre du dialogue avec M. Lentz, les parties ont discuté des progrès réalisés dans le processus de modernisation de la Charte de l’énergie, ainsi que de l’intensification de la coopération pour créer un cadre juridique pour le transit international des ressources énergétiques. La possibilité d’élargir les partenariats dans le domaine de l’efficacité énergétique et les questions de l’agenda énergétique interrégional ont également été étudiées.

Au cours de la réunion avec M. Siebert et les représentants du Service européen pour l’Action extérieure, la discussion a porté sur un large éventail de questions liées au développement de la coopération entre Achgabat et Bruxelles dans des formats bilatéraux et multilatéraux. La partie turkmène a accordé une attention particulière au développement de partenariats dans les domaines de l’énergie, des transports, de la protection de l’environnement, de l’éducation et de la culture.