Le vice-président du Cabinet et ministre des Affaires étrangères du Turkménistan, Rachid Meredov, a participé à la session ordinaire du Conseil de ministres des Affaires étrangères de la Communauté des indépendants (CEI) qui s’est tenue le 2 avril, à Moscou. Cette rencontre, la première d’une série qui marque le 30e anniversaire de la fondation de la communauté, sera suivie par une réunion du Conseil des chefs de gouvernement, puis d’un sommet des chefs d’État.

Dans la capitale russe, les ministres des Affaires étrangères des dix pays qui composent la CEI ont échangé leurs points de vue sur les questions internationales et régionales actuelles et se sont entendus sur des approches communes au sein des organisations internationales telles que les Nations unies et l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE). Ils ont également abordé les perspectives d'approfondissement de la coopération multiforme entre les pays membres de la CEI dans les domaines de l'application de la loi, de la défense et de l’économie, ainsi que des efforts dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.


Au cours d’une récente réunion du bureau central de l’Union des Industriels et Entrepreneurs du Turkménistan, les participants ont repris l’idée que l'entrepreneuriat est le principal moteur de l'économie de marché et se sont félicités du soutien que le gouvernement du pays apporte au secteur privé.

Plusieurs intervenants ont souligné la contribution des entreprises privées dans la mise en œuvre des programmes nationaux et des grands projets d'urbanisme. Elles jouent aussi un rôle éminent dans la politique d’augmentation des exportations et de substitution des importations, notamment en réalisant des produits compétitifs à l’international et en approvisionnant largement le marché intérieur par les denrées alimentaires et des articles industriels de qualité.


La fête de Novrouz, qui annonce l’arrivée du printemps et l’épanouissement de la nature, donne lieu à de grandes célébrations pendant quatre ou cinq jours au moment de l’équinoxe. Elle revêt une importance toute particulière au Turkménistan où elle se conjugue autour de la Journée nationale du printemps et coïncide avec la grande campagne de plantation d’arbres.

À Achgabat, les principaux événements de la fête se sont déroulés sur les rives de la rivière Karakoum. Un ancien village avec des yourtes blanches, des ateliers d'artisanat et un bazar oriental a comme surgi de nulle part et a servi de cadre à un festival de traditions et de rituels folkloriques, où des groupes folkloriques ont illustré la manière dont les Turkmènes célébraient autrefois des événements importants de leur vie.


Pour le 13e anniversaire de sa création, l'Union des industriels et entrepreneurs (UIET) – qui rassemble aujourd’hui quelque 26 000 hommes d'affaires turkmènes – a organisé une exposition et une conférence destinées à montrer les réalisations de ses membres et à faire le point sur ses activités.

Au centre d'exposition de la Chambre de commerce et d'industrie, environ 200 entreprises turkmènes, y compris des groupes importants et des entités commerciales, ont présenté leurs accomplissements dans des domaines aussi divers que l'industrie agroalimentaire, le complexe agro-industriel, la construction, la production de meubles et d'appareils électroménagers, les matériaux de construction et les équipements électriques, sans oublier l'informatique et les technologies de pointe, le secteur bancaire, les transports et la logistique, ainsi que bien d’autres secteurs du commerce et des services.


Depuis sa création en mai 2019, le Chantier de construction et de réparation navale de Balkan, situé près du Port maritime international de Türkmenbaşy, a développé ses activités. En moins de deux ans, plus de 80 bateaux de différents types qui sont entrés dans les cales de l’entreprise pour des réparations de gravité diverses dont 20 majeures. Et le rythme s’accélère : dans les deux premiers mois de 2021, sept navires ont été remis en état. Et les clients étrangers n’hésitent pas à faire confiance à la construction navale turkmène.

Les coopérations se développent conformément aux protocoles d’accord qui ont été signés avec plusieurs entreprises de construction et de réparation navale, notamment la Corporation industrielle unifiée Ak Bars (Tatarstan, Fédération de Russie), le Groupe Derya de construction mécanique (Turquie), la Corporation unie de Construction navale (Russie), ainsi qu'avec l'Institut coréen de recherche sur les équipements marins (Corée du Sud).

DébutPrécédent12345678910SuivantFin