Le président turkmène Gourbangouly Berdymoukhamedov a effectué, le 18 janvier, une tournée d’inspection des nouveaux bâtiments en construction dans la capitale, Achgabat. À cette occasion, le chef de l’État a remarqué que, depuis de nombreuses années, le Turkménistan coopère efficacement avec la société Bouygues Bâtiment International, qui a largement contribué à donner au pays un nouveau visage architectural par la construction de diverses installations administratives, sociales, culturelles et sportives.

La coopération avec cette société et de nombreuses autres grandes entreprises françaises est le reflet des liens étroits qui se sont tissés entre le Turkménistan et la France. Pour Achgabat, les relations entre les deux pays se distinguent par un niveau élevé de coopération commerciale, économique et socioculturelle.


Le président Berdymoukhamedov et son homologue afghan, Mohammad Ashraf Ghani ont participé par vidéoconférence à l’inauguration de nouvelles infrastructures entre leurs deux pays. Le chef de l’État turkmène se trouvait à Türkmenabat et celui de l’Afghanistan à Kaboul.

Les installations lancées à cette occasion sont au nombre de trois : une ligne ferroviaire entre les gares afghanes d’Akina et d’Andkhoy, construite par les cheminots turkmènes, une ligne électrique de 500 kV entre Kerki (Turkménistan) et Shibergan (Afghanistan) et une ligne de communication à fibre optique sur le trajet Imamnazar-Akina-Sarhadabad-Torghundi. Ces nouvelles infrastructures permettent une nette augmentation des capacités des deux pays en matière d'interaction dans les domaines du transport et du transit, de l’énergie et des communications.


Les chercheurs et archivistes du musée de l'Institut d'histoire et d'archéologie de l'Académie des sciences du Turkménistan ont fait une trouvaille bien particulière lors de la compilation d'un catalogue des objets en métal stockés dans les réserves. Il s’agit d’une amulette découverte il y a plusieurs années lors de fouilles dans la plaine du Dehistan et datant du xiie ou du xiie siècles.

L'artefact, unique en son genre et dans un excellent état de conservation, soulève l’intérêt des spécialistes. Orné de motifs et d’inscriptions, il représente un triangle isocèle presque plat, dont la base est de 20,5 cm, à l'intérieur se trouve un triangle équilatéral plus petit de 10 cm de côté.


Au cours d’une réunion conjointe du Cabinet des ministres et du Conseil de sécurité nationale du Turkménistan, le président Berdymoukhamedov a tiré les enseignements de 2020 et dressé des perspectives pour 2021 devant les plus hauts responsables du pays..

Pour le chef de l’État, l'année écoulée a été marquée par les difficultés liées à la pandémie mondiale de coronavirus et par les problèmes économiques qu’elle a engendrés. Cependant, le Turkménistan est parvenu à maintenir son activité économique et à maintenir le cours de sa politique étrangère de bonnes relations avec la communauté internationale. Dans ce domaine, Achgabat a élargi son partenariat aussi bien avec d'autres pays qu’avec les organisations internationales.


Selon le vice-président du Cabinet et ministre des Affaires étrangères du Turkménistan Rachid Meredov, le pays à l'intention d'adhérer à un certain nombre de conventions et d'accords internationaux dans le but de renforcer le cadre juridique de la coopération internationale. Le ministre s’exprimait lors d’une réunion du gouvernement par lien vidéo.

Parmi les textes qui doivent être ratifiés, il a cité deux conventions de l'UNESCO : celle de 1960 contre la discrimination dans l’éducation est le seul instrument international promouvant les principes de l’égalité d’accès à l’éducation pour tous (elle a été ratifiée par 104 pays) ; et celle de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles qui prévoit la stimulation de diverses formes d'identité culturelle, l'enrichissement mutuel des cultures et l'expansion du dialogue culturel dans le monde (148 pays y sont partie prenante).

DébutPrécédent12345678910SuivantFin