Mme Isabelle Guisnel, nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française au Turkménistan, a présenté ses lettres de créance au chef de l’État au cours d’une audience particulière.

En préambule de la discussion, Mme l’ambassadeur a transmis à son hôte les salutations chaleureuses du président Emmanuel Macron qui attache une grande importance à une coopération fructueuse avec le Turkménistan indépendant et neutre. De son côté, le président Berdymoukhamedov a adressé ses meilleurs vœux à la haute direction française. Il a souligné que le Turkménistan accordait une attention particulière au renforcement global du dialogue interétatique, fondé sur des positions d'égalité, de confiance et d'avantages mutuels.

Le président a précisé que, en mettant en œuvre systématiquement une politique étrangère fondée sur les principes de neutralité positive, de paix et de partenariat international, son pays est désireux de développer ses relations avec la France, dans un format bilatéral mais aussi multilatéral, en particulier dans le cadre d'une interaction constructive avec l’Union européenne.


Le président Berdymoukhamedov a inauguré deux nouveaux établissements médicaux à Achgabat, un centre esthétique et le centre international des grands brûlés. Leur ouverture a été programmée pour coïncider avec la Journée des travailleurs de la santé et de l'industrie médicale. Ils bénéficient tous les deux de tous les aménagements et équipements techniques nécessaires pour en faire deux cliniques de niveau international.

La cérémonie a réuni des responsables du Parlement et du gouvernement turkmènes, des médecins spécialistes en provenance d’Allemagne, d'Autriche et de Suisse, ainsi que professionnels de santé du Turkménistan. Dans son allocution, le président turkmène a célébré cet exemple de collaboration internationale au service de la santé publique dans le pays.


jeudi, 08 octobre 2020

Journée du souvenir

Chaque année, le 6 octobre, le Turkménistan honore la mémoire de victimes du tremblement de terre d'Achgabat, en 1948, mais aussi celle des héros morts sur les champs de bataille de toutes les guerres. Il est de tradition pour le chef de l’État de se recueillir au cœur du complexe commémoratif Halk hakydasy (« Mémoire du peuple »).

Le président Berdymoukhamedov n’a pas failli à cette tradition et a déposé une gerbe au pied de chacun des trois monuments qui composent l’ensemble : le Ruhy tagzym (ou « Esprit de Tagzym ») dédié aux victimes du terrible séisme qui dévasta Achgabat ; le Baky şöhrat (Gloire éternelle) qui célèbre les soldats tombés pendant la Seconde Guerre mondiale et d’autres batailles ; et le Milletiň ogullary (« Fils de la Nation ») qui évoque l’honneur de la patrie.


L’élevage de camélidés est, depuis l’Antiquité, l’une des activités traditionnelles des vastes étendues turkmènes. À l’époque des grandes caravanes qui sillonnaient les itinéraires de la Route de la Soie, les chameaux et dromadaires étaient particulièrement appréciés comme bêtes de somme pour leur résistance dans les traverses des vastes étendues désertiques. Mais c’étaient également des animaux d’élevage dont la viande et le lait sous différentes formes, notamment fermenté, représentaient une part non négligeable de l’alimentation des populations de ces contrées.

Il n’est donc pas surprenant que le programme de développement socio-économique du Turkménistan – qui prévoit la diversification de la production agricole et une augmentation de la rentabilité du secteur de l'élevage – tourne son attention vers cette activité séculaire. Des membres de l'Union des Industriels et Entrepreneurs travaillent activement sur ce segment. Ils considèrent l'élevage de chameaux comme une activité à fort potentiel de croissance.


Le vendredi 25 septembre 2020, à la veille des festivités du 29e anniversaire de l’indépendance du Turkménistan, le Khalk Maslakhaty (Conseil du peuple) a approuvé l’adoption des amendements constitutionnels destinés à créer au Turkménistan un Parlement bicaméral. Cette réforme, voulue par le président Berdymoukhamedov, est destinée à moderniser le système politique du pays en donnant plus de poids aux provinces dans la représentation nationale.

La réunion s'est tenue à Achgabat en présence du chef de l’État, mais en raison de la situation sanitaire les participants des provinces se sont rassemblés localement, dans les capitales régionales, pour participer à l’assemblée par vidéoconférence.

DébutPrécédent12345678910SuivantFin