Dans de nombreux pays développés, les travaux sur l’hydrogène en tant que source d’énergie sont considérés comme un vecteur prioritaire pour le développement de la science et de la technologie. Ils reçoivent un soutien financier croissant de la part des agences gouvernementales et des capitaux privés. L’hydrogène, relativement bon marché et respectueux de l’environnement, apparaît comme une solution aux problèmes posés par les sources d’énergie fossiles et l’intermittence des sources renouvelables.

L’expert turkmène bien connu, Allaberdy Iliassov, docteur en sciences techniques, a réalisé pour le site en ligne CentralAsia.news une analyse sur le développement de l’énergie hydrogène comme domaine prometteur de l’industrie du futur. Selon lui, le Turkménistan – qui partage pleinement la préoccupation des pays développés sur l’impact négatif des émissions industrielles sur l’environnement – préconise une coordination étroite des efforts internationaux visant à minimiser les risques et les défis existants.


Lors d’une réunion du Cabinet et sur proposition des vice-présidents qu’il avait nommés la semaine dernière, le président Serdar Berdymoukhamedov a procédé à la nomination des ministres et autres responsables de son nouveau gouvernement. À cet effet, il a signé 28 décrets qui finalisent la composition du Cabinet. Les ministres de l’ancien gouvernement ont retrouvé leurs fonctions.

Les nominations sont les suivantes :

– Moukhammetgueldi Serdarov a été reconduit dans les fonctions de ministre de l'Économie et des Finances qu’il occupait depuis 2020 ;

– Moukhammetseïit Sylapov demeure au poste de ministre du Travail et de la Protection sociale qu’il exerce depuis 2018 ;


Pour la première fois depuis l’indépendance du Turkménistan, un président indien a posé le pied sur le sol turkmène. Ram Nath Kovind a effectué, en effet, une visite d’État de trois jours pour célébrer, entre autres, le 30e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Il a été accueilli par le président Serdar Berdymoukhamedov.

Lors des négociations, les deux présidents ont exprimé leur confiance dans le renforcement du partenariat dans un large éventail de domaines. Le chef de l’État indien a souligné que l’Inde attachait une grande importance aux relations de partenariat avec les pays d’Asie centrale. Notant que le Turkménistan avait réalisé de grands accomplissements depuis son indépendance, M. Kovind a souligné l’importance d’établir des contacts directs entre les milieux d’affaires des deux pays. Dans le même temps, l’Inde est également prête pour un échange actif d’expériences dans le domaine des technologies numériques et avancées.


La session 2022 du traditionnel forum OGT (Oil and Gas of Turkmenistan), qui vise à encourager les investissements dans le secteur pétrolier et gazier du pays, s’est tenue pendant deux jours, les 29 et 30 mars, dans un format hybride simultanément à Achgabat et à Dubaï. La conférence était organisée par les entreprises d'État Turkmengaz, Turkmenenneft et Turkmenkhimiïa, ainsi que par la société d'État Turkmengeologuiïa, en partenariat avec la société économique Turkmen Forum et avec le soutien de la société britannique Gaffney Cline.

L'objectif de cette manifestation annuelle est de développer des partenariats internationaux dans le secteur de l'énergie et d'attirer des investissements directs étrangers dans le complexe énergétique du Turkménistan.


Composition du nouveau Cabinet des ministres du Turkménistan


Le président Serdar Berdymoukhamedov a présidé sa première réunion du Cabinet des ministres par vidéoconférence. Son premier acte officiel dans ce cadre a été de signer un décret pour approuver la composition du gouvernement turkmène qui comprend 9 vice-présidents, 17 ministres et 20 chefs de départements sectoriels. Tous les vice-présidents ont conservé leurs portefeuilles, à l’exception de celui de l’économie et des finances qui a reçu un nouveau titulaire, puisque précédemment ce secteur était supervisé par Serdar Berdymoukhamedov lui-même.

Ainsi, Moukhammedov Moukhammetgouly supervisera désormais le complexe financier, économique et bancaire. Il a également été nommé représentant du Turkménistan au Conseil économique de la CEI. Né en 1981 dans la province d’Akhal, il est diplômé en économie et gestion de l’Université Gazi, à Ankara (Turquie). Ministre des Finances du Turkménistan de 2014 à 2017, il a occupé ensuite différents postes au sein du gouvernement. Avant sa nomination à la vice-présidence, il dirigeait le secteur de l’analyse économique et des questions sociales au Département du développement économique du Cabinet des ministres.