Le 27 octobre, pour la 26e année consécutive, le Turkménistan a célébré son Jour de l’Indépendance. Les commémorations ont été marquées, à Achgabat, par deux défilés, l’un militaire et l’autre civil, eh présence du chef de l’État, Gourbangouly Berdymoukhamedov.

Après la parade d’unités des forces armées et des troupes des ministères de l’Intérieur, de la Sécurité et du Service des frontières, un défilé festif a réuni des représentants des régions turkmènes et des collectifs de travailleurs des différentes branches de l’économie nationale, des sportifs, des personnalités du monde de la culture, des écoliers et des étudiants.


Dans la mise à jour de son Rapport économique pour l’Europe et l’Asie centrale publiée ce mois-ci, la Banque mondiale reconnaît au Turkménistan la stabilité de ses résultats économiques en 2017 : la croissance du PIB s’est maintenue, les déficits ont été réduits et l’inflation et restée modérée.

À moyen terme, selon le rapport, la croissance va se poursuivre, soutenue par l’augmentation des exportations de gaz vers la Chine et la politique de substitution des importations dans les secteurs qui ne dépendent pas des hydrocarbures. Des réformes structurelles plus profondes sont nécessaires pour renforcer les perspectives de croissance.


Le président Gourbangouly Berdymoukhamedov a pris part à la réunion du Conseil des chefs d’État des onze pays composant la Communauté des États indépendants qui s’est tenue à Sotchi, en Russie.

Cette année, la CEI est présidée par la Russie et c’est donc le président Vladimir Poutine qui a accueilli les participants, Les débats ont commencé par une réunion restreinte limitée aux chefs d’État et à leurs assistants directs qui ont procédé à un échange de vues sur les résultats de l’activité de l’organisation et les priorités qui devraient être dégagées au cours des prochaines années. Les participants ont également procédé à un tour d’horizon de la situation internationale.


L’Assemblée annuelle du Conseil des Anciens du Turkménistan qui vient de se tenir sera la dernière. Le 10 octobre, dans un vote unanime, le Mejlis (le Parlement turkmène) a décidé de sa dissolution et de la création d’une nouvelle institution étatique, le Conseil du Peuple (Halk Maslahaty), qui se substituera à lui.

Bien que les attributions du Conseil du Peuple n’aient pas encore été totalement divulguées, il jouira d’un statut supérieur à celui du Conseil des Anciens qui jouait le rôle d’un organe supérieur du pouvoir dont les décisions, purement consultatives, permettaient néanmoins de confirmer la politique suivie par le pays et d’entériner les grandes réformes voulues par le gouvernement, comme celle de la Constitution l’an dernier.


Le président russe Vladimir Poutine a effectué aujourd’hui une visite officielle au Turkménistan où il a été reçu par le président Gourbangouly Berdymoukhamedov. Au palais Ogouzkhan, les deux chefs d’État se sont entretenus en tête à tête pendant quatre-vingt-dix minutes avant d’élargir les pourparlers à leurs délégations.

Les entretiens ont été qualifiés, de part et d’autre, de particulièrement féconds, ce dont a témoigné la signature d’un traité de Partenariat stratégique entre les deux pays, ainsi que de l’adoption de treize autres documents bilatéraux.

Lors de la conférence de la presse qui a suivi la rencontre et la cérémonie de signature, les deux présidents ont eu l’occasion de préciser la situation des relations bilatérales et leurs perspectives.