Les habitants du Turkménistan ont accueilli la nouvelle année, comme il se doit, par des repas en famille ou entre amis, mais aussi par des rassemblements festifs dans les lieux les plus symboliques de leurs villes et villages : au pied des arbres de Nouvel An dressés dans chacune de leurs localités.

À Achgabat, l’arbre principal du pays se trouve au centre de la capitale, sur la grande place devant le Centre culturel et de divertissement Älem (Univers). Des milliers de personnes ont participé à un spectacle haut en couleur au cours duquel se sont produits les plus grands artistes et des célébrités montantes de la chanson et du divertissement du Turkménistan. Grâce à des liaisons vidéo, les spectateurs assemblés dans les centres administratifs des provinces ont pu assister au spectacle. Mais la communication n’était pas à sens unique et la capitale a pu également assister aux numéros préparés par chaque province et diffusés à tour de rôle sur les écrans géants.


Dans une Interview accordée à Turkmenportal, Jürgen Krahn, le directeur général de CIFAL, a donné son opinion sur le gazoduc Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde et sur un autre sujet important pour le Turkménistan, le projet, tout aussi considérable, de gazoduc Transcaspien qui relierait les terminaux gaziers de Türkmenbaşy à ceux de Bakou (Azerbaïdjan) par le fond de la mer Caspienne.

Pour Jürgen Krahn, l’une des raisons du succès de la conférence internationale « Oil and Gas of Turkmenistan 2018 », qui s’est tenue en novembre, est que de nombreux participants voulaient avoir plus de détails sur le gazoduc TAPI, le projet le plus important pour la région en termes politiques et économiques.


Cette année encore, la tradition voulant que les décorations du Nouvel An soient allumées le 15 décembre a été respectée. Dans l’ensemble du pays, des milliers de personnes se sont rassemblées devant les arbres du Nouvel An dressés au cœur de toutes les villes et localités.

À Achgabat, où se dresse le sapin principal du pays, haut de près de 39 m, une foule énorme, composée principalement d’enfants, a accueilli le cortège d’Ayaz Baba (l’équivalent du Père Noël) et de sa petite-fille Garpamyk (la fille des neiges), entourés de tous les personnages des féeries turkmènes et des grandes légendes orientales.


Un premier convoi charge de marchandises afghanes d’exportation destinées aux pays européens a quitté la province d’Hérat, en Afghanistan, par le corridor de transport et de transit Lapis-Lazuli, en direction du Turkménistan.

La cérémonie de lancement de ce premier convoi pilote s’est déroulée en présence d’Ashraf Ghani, président d’Afghanistan, et de délégations des pays qui participent au corridor : l’Azerbaïdjan, la Géorgie, la Turquie et le Turkménistan. Ce denier était représenté par le ministre des Transports routiers, Orazdoudy Soukhanov.


La Journée internationale de la neutralité, instaurée le 2 février 2017 par l’Assemblée générale des Nations unies à l’initiative du Turkménistan et de 17 autres membres, a été célébrée dans tout le pays. Cette date est particulièrement chère aux Turkmènes puisque leur pays a été reconnu État neutre permanent depuis le 12 décembre 1995.

C’est donc pour la 23e année consécutive que le monument à la Neutralité, au cœur d’Achgabat, a été fleuri à l’occasion de cette date. Le président Gourbangouly Berdymoukhamedov y a déposé une gerbe, suivi par le président du Mejlis, Mme Goulchat Mamedova, en présence de nombreux membres du Cabinet des ministres et du gouvernement, des responsables des forces armées, ainsi que du maire d’Achgabat et des représentants des missions diplomatiques accréditées dans le pays.