La ville de Vienne (Autriche) a accueilli dans un format hybride une conférence régionale intitulée « Turkménistan-OSCE : Coopération régionale dans le domaine du développement des transports et de la logistique » qui s’est penchée sur le potentiel de transport et de transit de l’Asie centrale. L’événement, organisé par la délégation du Turkménistan auprès de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, en collaboration avec le Centre de l’OSCE à Achgabat, faisait suite à la Conférence régionale « Bonne gouvernance et connectivité économique : Meilleures pratiques dans la région de l’OSCE » qui s’était tenue en mai 2018, également à Achgabat.

Le forum, auquel ont participé l’ambassadeur Igli Hasani, coordinateur des activités économiques et environnementales de l’OSCE et l’ambassadeur John McGregor, chef du Centre de l’OSCE à Achgabat, ainsi que des experts des pays d’Asie centrale, s’est penché sur la coopération régionale dans le développement du transport et de la logistique en examinant le rôle clé du Turkménistan dans la connectivité régionale des échanges.


Pour sa troisième sortie hors du territoire turkmène, le président Serdar Berdymoukhamedov a choisi d’effectuer une visite officielle à Téhéran, à l’invitation de son homologue Seyed Ebrahim Raïssi. L’Iran apparaît ainsi comme l’un des principaux partenaires du Turkménistan et, après son voyage en Russie, la semaine dernière, le chef de l’État turkmène montre ainsi que la mer Caspienne est au cœur de sa politique.

Preuve de l’intérêt que présente l’Iran pour Achgabat, à l’issue de leurs conversations en tête-à-tête et au format élargi aux délégations, les dirigeants des deux pays ont convenu de signer un document de coopération stratégique pour 20 ans.


Après le pèlerinage aux lieux saints de l’Islam, c’est en Russie que le président Serdar Berdymoukhamedov a effectué sa première visite officielle politique de son mandat. Le chef de l’État turkmène a été reçu à Moscou, au Grand Palais du Kremlin, par le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine.

Au cours des entretiens en tête-à-tête et au format élargi aux délégations, les deux chefs d’État ont abordé les questions du développement de la coopération dans les domaines politique, économique et commercial, mais aussi scientifique et culturel. Il a été noté que, en dépit des difficultés extérieures, le commerce bilatéral a augmenté de manière significative au premier trimestre de cette année, ce qui a été perçu, de part et d’autre, comme un très sérieux pas en avant.


Par tradition, La Mecque, ville sainte de l’Islam, est la première destination des présidents turkmènes pour leurs visites à l’étranger en début de mandat. Le président Serdar Berdymoukhamedov n’a pas dérogé à la règle établie par son prédécesseur et s’est rendu en Arabie saoudite pour une visite de deux jours au cours de laquelle il a accompli le rite de l’oumra ou « petit pèlerinage », en compagnie d’une délégation d'anciens de toutes les régions du Turkménistan.

À son arrivée à Djeddah, le dirigeant turkmène a été accueilli par le gouverneur de la province de La Mecque, conseiller du roi d'Arabie saoudite, Khalid bin Faisal Al Saud, et d'autres responsables. De l'aéroport, le cortège présidentiel s'est dirigé directement vers La Mecque, capitale spirituelle du monde musulman.


Le président Serdar Berdymoukhamedov a dirigé la cérémonie d’ouverture de deux nouvelles installations médicales dans la ville de Daşoguz : un hôpital généraliste et un hôpital oncologique. Les deux établissements emploient d’ores et déjà 1 331 personnes. L’ensemble du personnel a été formé à l’Université médicale d’État du Turkménistan, ainsi que dans des cliniques de pointe en Turquie et en Russie.

DébutPrécédent12345678910SuivantFin