samedi, 13 février 2021

Remaniement du gouvernement turkmène

Création d’un nouveau poste de vice-président du Cabinet des ministres. Serdar Berdymoukhamedov en devient le premier titulaire. Limogeage du vice-président chargé du pétrole et du gaz


Le 11 février, au cours d’une réunion conjointe du Cabinet des ministres et du Conseil de sécurité nationale tenue par vidéoconférence, le président Berdymoukhamedov a procédé à un important remaniement du gouvernement qui s’est traduit par plusieurs changements au sein du Cabinet et à la tête de plusieurs ministères, ainsi que par la création d’un nouveau poste de vice-président associé aux fonctions de président de la Chambre suprême de contrôle (équivalent de la Cour des comptes) et de membre du Conseil de sécurité nationale. Le premier titulaire de ce poste est Serdar Berdymoukhamedov, le fils du chef de l’État, qui occupait les fonctions de ministre de l’Industrie et de la Construction.

Au cours de la réunion, le président a expliqué les raisons de cette création par les réformes politiques et économiques à grande échelle qui sont en cours au Turkménistan, à commencer par la création du Milli Guenguesh (le Conseil national, nouveau Parlement bicaméral), et qui vont de la modernisation de l’industrie à l'introduction du numérique dans la science et l'éducation, l'agriculture, le complexe pétro-gazier, les structures légales et d'autres domaines.

Selon le président, les réformes en cours sont conçues pour contribuer au développement permanent du Turkménistan en tant qu'État de droit social, démocratique et laïc qui s'est engagé sur la voie d'une économie de marché de manière à produire une augmentation systématique du niveau de vie de son peuple. Soulignant la nécessité de moderniser davantage le système de gestion de l'État, il a donc annoncé la décision d'introduire dans le personnel gouvernemental un poste supplémentaire de vice-président du Cabinet, à la fois membre du Conseil de sécurité nationale et président de la Chambre suprême de contrôle.

Les tâches du nouveau vice-président comprennent notamment la mise en œuvre du système et des technologies numériques dans les organismes gouvernementaux et publics, dans les domaines de l'éducation et de la santé, du complexe financier et économique, ainsi que du contrôle de cette activité. Le président s’est dit confiant dans le fait que l'introduction de ce nouveau poste contribuera à la solution des tâches majeures auxquelles l’État est confronté.

Le chef de l’État a également annoncé un certain nombre de décisions concernant le personnel gouvernemental.

Le mouvement le plus notable est le limogeage du vice-président du Cabinet chargé du pétrole et du gaz, Myratgueldy Meredov, pour de graves lacunes dans son travail. Il est remplacé à ce poste par Chakhym Abdrakhmanov, précédemment recteur de l'Université internationale du pétrole et du gaz.

De son côté, Serdar Berdymoukhamedov a été remplacé au poste de ministre de l'Industrie et de la Construction par son adjoint Baïmyrat Annamammedov.

Magtymguly Baïramdourdiev, ministre de l'Agriculture et de la Protection de l'Environnement, a été démis de ses fonctions pour insuffisance dans son travail. Il est remplacé à son poste par son adjoint Allanour Altiev.

En outre, le chef de l’État a pris acte du départ à la retraite de Bekdourdy Amsariev, président de l’Agence nationale de presse du Turkménistan. Pour le remplacer, il a nommé Merdan Gazakbaïev, rédacteur en chef du journal Vatan (« Patrie »).

Mettant à profit la réunion, le président a donné au nouveau vice-président chargé du secteur des hydrocarbures, Chakhym Abdrakhmanov, des instructions pour rectifier le travail défaillant de son prédécesseur, à commencer par l’introduction dans la production des technologies de pointe développées sur la base des dernières réalisations de la science et de la technologie, sans oublier d'attirer des investissements étrangers à des conditions avantageuses.

Dans ce sens, le consortium d'État Turkmenneft doit pratiquer de nouvelles formes de coopération avec des entreprises internationales dans le domaine de la prospection, de l'exploration et du développement des gisements de pétrole et de gaz. Il doit également attirer les investissements étrangers pour forer de nouveaux puits et extraire des réserves de pétrole résiduelles et difficiles à récupérer des anciens puits. Quant au consortium d'État Turkmengaz, il doit élargir la géographie de la vente de gaz naturel et de produits chimiques gazeux, et étudier les possibilités logistiques pour entrer sur de nouveaux marchés internationaux.

Le chef de l’État a également ordonné d'accélérer la construction du gazoduc Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde et de le terminer à temps.